Vaccins, la circulaire de fonctionnement envoyée avec les procédures et les délais aux écoles

Vaccins, la circulaire de fonctionnement envoyée avec les procédures et les délais aux écoles

Le ministère de l'Éducation, de l'Université et de la Recherche a envoyé aujourd'hui aux écoles la circulaire qui contient les premières indications opérationnelles pour la mise en œuvre du décret-loi n.73 du 7 juin 2017, converti avec les modifications de la loi n. 119 du 31 juillet 2017, sur la prévention des vaccins.
La circulaire s'ouvre sur une prémisse sur la loi et ses finalités et continue avec les indications pour les établissements d'enseignement, à commencer par celles pour la gestion de la phase transitoire prévue pour les années scolaires 2017/2018 et 2018/2019.

Les locaux
La loi - rappelle la circulaire - intervenant sur les vaccinations obligatoires, assure à l'ensemble de la population, de manière homogène sur le territoire national, les actions visant à la prévention, l'endiguement et la réduction des risques pour la santé publique. L'extension de la vaccination représente donc un progrès dans la protection de la santé de la communauté et de chacun. Le Parlement et le gouvernement ont travaillé ensemble, lors de la conversion du décret-loi, pour faire en sorte que les écoles puissent collaborer à la protection de la santé collective, dans le cadre de leurs compétences et dans le plein respect du droit à l'éducation.

L'article 3-bis du décret-loi, ajouté lors de la conversion, établit qu'à partir de l'année scolaire 2019/2020, après une première phase transitoire, ce sont les autorités sanitaires locales (ASL), une fois reçues par les écoles la liste des membres et des membres jusqu'à 16 ans, pour la retourner avec l'indication de ceux qui peuvent ne pas être en conformité avec les exigences de vaccination. Pour la crèche, le défaut de présentation des documents attestant du respect des obligations de vaccination entraînera la déchéance de l'inscription. Pour les diplômes ultérieurs, il n'y a aucune répercussion sur l'accès au service scolaire.

Le décret-loi, tel que converti, ne modifie pas la législation actuelle du point de vue de l'accès à l'école: l'article 100 de la loi de 1994 sur l'éducation a déjà subordonné l'accès à la maternelle à la présentation de la certification de certains vaccins. En effet, avec la loi, les formalités prévues pour les établissements d'enseignement seront simplifiées: les écoles n'auront plus à acquérir les certificats de vaccinations effectués pour tous les élèves et tous ceux inscrits aux différents degrés d'enseignement, mais se contenteront de transmettre la liste des élèves et des élèves à l'ASL, via le système d'information du Ministère.

La phase transitoire
Pour l'année scolaire 2017/2018 et pour 2018/2019, le dispositions transitoires établies par la loi et illustrées dans la circulaire, qui peut éventuellement être simplifiée sur la base d'accords entre les directions régionales des écoles et les régions, à travers les ASL, afin de faciliter les familles et les écoles. Quelques régions ils préparent en effet des actions spécifiques pour simplifier la documentation que les familles devront remettre aux écoles jusqu'en 2018/2019 (à partir de 2019/2020 nous passons à la simplification définie par la loi).

Comme on le sait, la loi s’étend à 10 vaccinations obligatoires et gratuites pour tous les élèves et élèves âgés de zéro à 16 ans. Et il fixe l'obligation pour les Régions d'assurer l'offre active et gratuite, pour les mineurs de 16 à 4 ans, également pour XNUMX autres vaccinations non obligatoires. L'obligation est remplie conformément aux indications contenues dans le calendrier de vaccination national par rapport à chaque cohorte de naissance. Le calendrier de vaccination est disponible sur le lien fourni par le Ministère de la Santé: www.salute.gov.it/vaccini.

Les écoles ont pour tâche d'acquérir la documentation relative à l'obligation de vaccination et doivent signaler toute non-présentation de cette documentation à l'ASL locale. Pour prouver l'effet des vaccinations, une déclaration de substitution peut être présentée. En cas d'exemption, d'omission ou d'ajournement des vaccinations, un ou plusieurs documents peuvent être présentés, délivrés par les autorités sanitaires compétentes (voir la circulaire ci-jointe).

Pour l'année scolaire 2017/2018, la documentation doit être remise aux écoles par 10 Septembre 2017 pour les filles de la maternelle et du printemps (y compris les écoles privées non égales), et par Octobre 31 2017 pour tous les autres degrés d'enseignement.

Par Jour 10 à partir de ces délais, le directeur de l'école devra signaler toute non-livraison des documents par les parents à l'autorité sanitaire locale. La documentation doit également être acquise pour les élèves qui sont déjà inscrits et inscrits et fréquentent l'établissement d'enseignement.

Qui a déposé une déclaration de substitution par Mars 10 2018 doit présenter des documents prouvant que la vaccination a eu lieu. Pour les crèches et les sections de printemps, remise des documents de vaccination par 10 Septembre 2017 condition d'accès.

Étant donné le début imminent de la nouvelle année scolaire, la circulaire Miur invite les directeurs d'école à informer immédiatement les parents des nouvelles obligations de vaccination et des dispositions d'application pour 2017/2018.

Le Ministère de la Santé et le MIUR initieront ensuite, pour l'année scolaire 2017/2018, des initiatives de formation des personnels enseignants et pédagogiques, ainsi que de formation des élèves, étudiants et étudiants, sur les enjeux de la prévention sanitaire et en particulier les vaccinations. Aussi avec l'implication des associations de parents d'élèves et des associations professionnelles dans les professions de santé.


Attaché: La circulaire - prot.n. 1622 du 16 août 2017
Pour plus d'informations: www.salute.gov.it/vaccini
source: http://www.miur.gov.it/-/vaccini-inviata-alle-scuole-la-circolare-operativa