Garant de la confidentialité: les écoles peuvent envoyer des données à l'ASL

Garant de la confidentialité: les écoles peuvent envoyer des données à l'ASL

En fait, la loi prévoit que les parents présentent des documents de vaccination ou que des vaccinations manquantes ont été faites et que les écoles signalent les enfants non conformes à l'ASL pour une convocation.

Certaines régions, telles que l'Émilie-Romagne, la Sicile, le Piémont et d'autres, avaient développé une procédure différente qui prévoyait la communication des élèves inscrits à l'école à l'ASL qui effectuerait les contrôles et communiquerait ensuite les défaillants aux écoles.

Le garant de la vie privée, interrogé par la Toscane, a dit oui aux écoles qui pourront envoyer les listes des inscrits à l'ASL pour vérifier si les enfants sont vaccinés. Et même l'ASL de sa propre initiative peut envoyer aux familles des documents certifiant que les enfants sont vaccinés et peuvent donc s'inscrire dans des écoles obligatoires ou des écoles maternelles. Mais il est absolument interdit à l'ASL d'envoyer directement la liste des enfants vaccinés et non vaccinés aux écoles, afin que les écoles prennent les mesures qui relèvent de leur compétence.

«La décision prise par le garant de la vie privée d'autoriser les écoles et les services éducatifs pour enfants à envoyer la liste des enfants inscrits, est inefficace pour cette simplification qui aurait facilité les tâches des écoles et des familles. En effet, l'autorisation de renverser le flux est manquante, c'est-à-dire l'envoi par les autorités sanitaires locales aux écoles des noms des sujets défaillants ». Le conseiller pour le bien-être de la région de Lombardie Giulio Gallera a déclaré cela tout en commentant la décision du garant de la vie privée d'autoriser l'envoi de la liste des membres à l'Asl.

"La seule façon - pour souligner le conseiller - d'empêcher les familles de présenter le certificat de vaccination, l'auto-certification ou la demande de réservation et que les écoles collectent et transmettent les documents aux Ats pour vérification, aurait été d'anticiper déjà depuis cette année scolaire cet échange mutuel de données requis par la loi à partir de 2019/2020 ". Gallera a rappelé que la Région de Lombardie avait adressé cette demande au Garant. «Nous espérons qu'il sera le bienvenu, pour vraiment répondre aux besoins des familles et remettre de l'ordre dans une situation chaotique, ce qui est objectivement.

Télécharger: Mesure du 1er septembre 2017


source: École Horizon