Le prix des vaccins augmente: l'obligation affecte les dépenses et est controversée

Le prix des vaccins augmente: l'obligation affecte les dépenses et est controversée
(Temps de lecture: 2-3 minutes)

L'exigence de vaccination introduite par le décret Lorenzin a entraîné une augmentation globale des dépenses publiques.

Pour révéler cette augmentation qui s’élève à 36%, Rapport Osmed largement distribué en AIFA (Agence italienne des médicaments). Données en main il est passé de 358 millions d'euros en 2016 dépensés en vaccins payé par le système national de santé, aux 487,4 millions enregistrés en 2017. Une augmentation également prévisible si l'on considère qu'à 10 vaccinations obligatoires introduit par la disposition, il y en a également 4 autres qu'il est fortement recommandé de réaliser.

Selon les données indiquées par l'Aifa, entre 2016 et 2017, le les dépenses globales en vaccins augmentent de 130 millions d'euros, Mais pour déterminer l'augmentation est le prix de la dose unique qui est passé de 14,02 € à 22,74 € en moyenne. On parle donc d'environ 8 € de plus par dose, un chiffre qui, multiplié par le nombre de vaccinés (en augmentation du fait de l'obligation), révèle un deal à zéro. Pour gagner ça % 62 plus ce sont les multinationales de la drogue, mais c'est l'État ou les citoyens eux-mêmes qui paient.

En vertu de cela, il faut considérer que un changement dans l'approvisionnement en vaccins, provoque également répercussions économiques sur les dépenses publiques. Dans ce cas, il est facile d'imaginer comment l'obligation de vacciner ne peut avoir qu'un impact important, suscitant également l'attention de la politique. Et c'est ce qui s'est passé le 15 octobre 2015 au Sénat, lorsqu'une demande a été faite pour des précisions sur les coûts attendus pour l'achat de vaccins en vue de «l'expansion significative de l'offre de vaccins définie au niveau national».

Le journal "La Verità" est allé au fond et grâce aux données et chiffres fournis par l'AIFA, il a pu constater que cette augmentation substantielle des prix affectait surtout vaccinations obligatoires comme la rougeole (+14,2 millions d'euros) et les méningocoques (+84,1 millions d'euros), mais en général elle touche tous les types.

Quelles sont les cinq sociétés pharmaceutiques qui ont enregistré le chiffre d'affaires le plus élevé? GlaxoSmithKline est celui qui a surtout vu une augmentation du volume de médicaments achetés en 2017 (par rapport à 2016), pour un total de Environ 97,4 millions d'euros. Suivent Pfizer qui enregistre +19,249 millions d'euros, Merck avec +8.850 millions d'euros, Sanofi Pasteur avec +4.768 millions d'euros et Seqirus avec +3.781 millions d'euros.


source: quifinanza.it