Les industries séduisent les étudiants en médecine

Les industries séduisent les étudiants en médecine
(Temps de lecture: 2-4 minutes)

Lindustrie pharmaceutique continue d'attirer l'attention des médecins en formation: plus le premier contact est précoce et plus les chances sont grandes qu'une fois entré dans la profession, la confiance entre le médecin et l'entreprise peut se consolider et apporter des bénéfices à cette dernière et, selon quelqu'un, même au professionnel lui-même.

Une revue à laquelle des auteurs très expérimentés comme Avorn et Kesselheim ont contribué et publié en 2011 a montré que 9 étudiants sur 10 aux États-Unis avaient reçu de l'argent ou des faveurs des entreprises. En général, les garçons ont justifié ces rapports parce qu'ils ont soulagé leur situation financière difficile: il n'y avait rien de mal aussi parce qu'ils ne comportaient pas de risques en n'influençant pas leur entreprise (1). Conséquences toujours minimisées également parce que, se répète-t-on, lors du service à l'hôpital l'étudiant ne peut pas prescrire (2). Quelques saisons plus tard, une enquête auprès des étudiants français avait trouvé une plus grande prise de conscience et d'attention (3).

Les élèves comprennent les concepts sous-jacents de conflit d'intérêts, mais ne peuvent pas appliquer leur scepticisme en raison de leur manque de connaissances approfondies dans le sujet. Heather Brodie Perry (4)

Cependant, il est estimé dans plusieurs pays que les universités devraient protéger les étudiants en essayant par tous les moyens d'assurer un parcours éducatif indépendant des intérêts commerciaux. "Alors que de nombreuses écoles de médecine en Amérique du Nord ont formulé et mis en œuvre des politiques sur les conflits d'intérêts (COI), peu de politiques institutionnelles sont promues en Allemagne", écrivent les auteurs d'un article récemment publié. (5) Les recherches sur les 38 facultés de médecine allemandes montrent que seulement 2 d'entre elles ont une politique de gestion conflits d'intérêtsparfois même à l'insu des chefs d'établissement et, de plus, ce sont aussi des recommandations incomplètes, qui ne tiennent pas compte des nombreuses formes de conflits.

Ce sont des résultats qui confirment le désintérêt de la médecine académique pour un problème déjà signalé il y a des années par une étude sur les universités canadiennes (6) et non seulement non résolu, mais probablement destiné à devenir plus sérieux.

"L'année dernière, alors que je faisais partie du conseil des étudiants spécialisés de la Société italienne d'hygiène et de médecine préventive, nous avons mené une étude pour enquêter précisément sur la question de la perception du conflit d'intérêts chez les jeunes hygiénistes", me dit-il. Stefano Guicciardi. "Les données n'ont pas encore été publiées, mais un résumé avec les résultats préliminaires a été présenté à la conférence d'entreprise l'année dernière." L'enquête en ligne a invité les étudiants de troisième cycle inscrits dans 36 écoles italiennes à participer. Plus de la moitié des inscrits (104 étudiants de troisième cycle) ont répondu: 94% d'entre eux en avaient entendu parler conflits d'intérêts mais seulement 20% ont déclaré avoir entendu parler d'une session de formation consacrée à ce sujet dans le cadre du cours de spécialisation. Seuls trois étudiants ne pensaient pas que c'était un sujet important et 89% pensaient que c'était un sujet qui aurait dû faire l'objet d'une étude spécifique. La moitié des participants au sondage ont affirmé qu'ils étaient capables de reconnaître les conflits d'intérêts dans la pratique clinique et la recherche. Federspecializzandi travaille depuis un certain temps à sensibiliser aux conflits d'intérêts, également en organisant des ateliers sur le sujet et son engagement devrait être soutenu.

L'éthique de la profession il est si important qu'il peut être approprié de sélectionner les étudiants les plus aptes à suivre un cursus en médecine également en évaluant leur rectitude et la rigueur morale. (7)

  1. Austad KE, Avorn J, Kesselheim AS. Exposition et attitudes des étudiants en médecine à l'égard de l'industrie pharmaceutique: une revue systématique. PLoS Medicine 20118(5), EX1001037.
  2. Austad KE, Kesselheim AS. Divulgation des conflits d'intérêts dans l'éducation précoce des étudiants en médecine. JAMA 2011; 306(9), 991-992.
  3. Etain B, Guittet L, Weiss N, Gajdos V, Katsahian S. Attitudes des étudiants en médecine face aux conflits d'intérêts: une enquête nationale en France. PloS one 20149(3), EX92858.
  4. Perry HB. Perceptions des étudiants de premier cycle sur les conflits d'intérêts dans la recherche parrainée par l'industrie. portail: Bibliothèques et Académie. 2018; 18 (1): 163-82.
  5. Grabitz PR et coll. Politiques de conflit d'intérêts dans les facultés de médecine allemandes - Un long chemin à parcourir. Biorxiv https://doi.org/10.1101/809723
  6. Shnier A, Lexchin J, Mintzes B, Jutel A, Holloway K. Trop peu, trop faibles: politiques de conflit d'intérêts dans les facultés de médecine canadiennes. PloS one 20138(7), EX68633.
  7. Wayne DB, Green M, Neilson EG. Enseigner aux étudiants en médecine les conflits d'intérêts. Jama 2017; 317 (17): 1733-4.

source: http://dottprof.com/2019/10/le-industrie-corteggiano-gli-studenti-di-medicina/