Décès enregistrés après le vaccin pentavalent par rapport aux décès enregistrés après le vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche: une analyse préliminaire (exploratoire)

Décès enregistrés après le vaccin pentavalent par rapport aux décès enregistrés après le vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche: une analyse préliminaire (exploratoire)
(Temps de lecture: 2-3 minutes)

Journal médical du Dr DY Patil Vidyapeeth
Jacob Puliyel, Jaspreet Kaur, Ashish Puliyel, Visnubhatla Sreenivas
2018

Abstrait

Introduction: La vaccination est l'un des outils de santé publique les plus efficaces pour prévenir les décès et les maladies. Les effets indésirables graves après vaccination (MAPI) sont rares. Cependant, des décès simultanés dus au SMSN (syndrome de mort subite du nourrisson) surviennent également temporairement associés à la vaccination. En 2010, le gouvernement indien (GoI) a introduit une nouvelle procédure opérationnelle standard (SOP) pour l'enregistrement des effets indésirables après la vaccination (MAPI). Il y avait eu dans les journaux des nouvelles manquées de décès immédiatement après l'administration du vaccin pentavalent (PV) qui a été introduit par le gouvernement indien en décembre 2011. Cette étude a été menée pour examiner si un signal pouvait émerger des données collectées passivement avec le nouveau SOP. épidémiologique.

Matériel et méthodes: nous avons utilisé les données fournies par le gouvernement indien sur le nombre d'enfants qui avaient reçu 3 doses de DPT (tétanos pertussis difétrite), sur le nombre de ceux qui avaient reçu du PV (pentavalent) et le nombre de décès parmi les vaccinés dans les 72 heures.

risultati: après l'introduction de la PV dans les états, 45 millions d'enfants ont reçu le vaccin DTC et 25 millions le vaccin pentavalent. Il y a eu 217 décès dans les 72 heures suivant la vaccination DTC et 237 après PV. Il y a eu 4.8 décès pour 1 million de DPT vaccinés (intervalle de confiance à 95% [IC]: 4.2 à 5.5) et 9.6 décès (IC à 95%: 8.4 à 10.8) par million de PV vaccinés (rapport croisé 1.98, IC à 95% : 1.65-2.38). Il y a eu 4.7 décès supplémentaires (IC à 95%: 3.5-5.9) par million, vaccinés avec PV au lieu de DTC (P <0.0001)

Sujet: les décès consécutifs au vaccin DPT incluraient le taux naturel de décès au cours de cette période d'incubation, plus tout décès causé par le DPT. Aux fins de cette étude, nous avons émis l'hypothèse que tous les décès associés au DTC sont des décès simultanés de SMSN. En prenant cela comme le taux de base du SMSN, nous observons une augmentation du taux de mortalité après PV. Cette étude a démontré une augmentation des nouvelles de décès soudains inexpliqués dans les 72 heures suivant l'administration du PV par rapport au vaccin DPT. Si des améliorations du système de surveillance des MAPI ou d'autres facteurs ont contribué à cette augmentation, cela ne peut pas être vérifié par cette étude.

Conclusions: Ces résultats ne justifient pas des variations dans le calendrier de vaccination actuel, mais le taux de mortalité différentiel entre le DPT et le PV nécessite certainement de nouvelles enquêtes de population rigoureuses.


conclusions

Cette étude a démontré une augmentation probable des décès inexpliqués dans les 72 heures suivant l'administration du vaccin pentavalent par rapport à la diphtérie-tétanos-coqueluche trivalente. Il n'a pas été possible dans cette étude de vérifier si cette augmentation était due à une amélioration des systèmes de surveillance des événements graves suite à la vaccination ou à d'autres facteurs non étudiés ou reconnus ici. Ces résultats ne permettent pas de modifier le calendrier de vaccination actuel, mais la différence de taux de mortalité entre le pentavalent et le trivalent nécessite des enquêtes populationnelles approfondies et rigoureuses.


source: www.jacob.puliyel.com/
Télécharger : publication

Traduction de Paolo Molino et Chiara Remedia, CLiVa Toscane