Communication des résultats des tests de dépistage des drogues enregistrés dans ClinicalTrials.gov

Communication des résultats des tests de dépistage des drogues enregistrés dans ClinicalTrials.gov
(Temps de lecture: 2-3 minutes)

Annals of Internal Medicine
Florence T.Bourgeois, Srinivas Murthy, Kenneth D. Mandl
2010

Une analyse publiée en 2010 sur Annals of Internal Medicine, réalisé par trois chercheurs du Children's Hospital de Boston et financé par des fonds publics, décrit les caractéristiques des essais enregistrés sur ClicalTrials.gov concernant l'efficacité et la sécurité de 5 classes de médicaments et vérifie si la source de financement était associée à la publication de résultats favorables au médicament. Parmi les 78.276 31.08.2009 essais recensés au 5, ceux concernant 4.825 classes de médicaments ont été sélectionnés: anticolestérolémiants, antidépresseurs, antipsychotiques, inhibiteurs de la pompe à protons, vasodilatateurs. Sur les 546 01.01.2000 essais ainsi mis en évidence, 31.12.2006 ont été inclus dans l'étude, ceux concernant l'efficacité et la sécurité ont débuté et conclu entre le 546 et le 346. Pour chaque essai sélectionné, la conception de l'étude, la source de financement, la date d'enregistrement et de publication et le résultat final ont été décrits. La principale source de financement a été classée comme étant l'industrie, les agences gouvernementales, les organismes à but non lucratif ou non fédéraux (universités, hôpitaux, fondations). Sur les 63 essais, 74 (14%) ont été financés par l'industrie, 126 (23%) par des agences gouvernementales et 3 (4%) par des organisations à but non lucratif ou non fédérales. Les essais financés par l'industrie sont plus susceptibles d'être de phase 88.7 ou XNUMX (XNUMX%; P <0.001), pour utiliser un comparateur actif (36.8%; P = 0.010), être multicentrique (89.0%; P <0.001), pour recruter un plus grand nombre de participants (taille médiane de l'échantillon, 306 participants contre 78 et 50 des essais financés par d'autres sources; P <0.001), pour inscrire au moins 75% des participants attendus (84,9%; P <0.001). En revanche, seuls les essais financés par les agences gouvernementales comprenaient un nombre significatif d'enfants (37,8%; P <0.001). De tous les essais, seuls 362 (66,3%) ont publié les résultats: 230 (66,5%) de ceux financés par l'industrie, 41 (55,4%) par des agences gouvernementales et 91 (72,2%) par des entités à but non lucratif ou non fédérales. Les essais financés par l'industrie ont rapporté des résultats positifs dans 85.4% des publications, par rapport à 50.0% des essais gouvernementaux et 71.9% de ceux financés par des organisations à but non lucratif ou non fédérales (P <0.001). Parmi ces derniers, ceux dans lesquels il y avait une contribution de l'industrie ont rapporté des résultats positifs plus souvent que ceux sans contribution (85.0% contre 61.2%; P = 0.013). Le taux de publication des essais dans les 24 mois suivant la fin de l'étude varie de 32.4% pour ceux financés par l'industrie à 56.2% pour ceux financés par des organisations à but non lucratif ou non fédérales sans contribution de l'industrie.P = 0.005). Les auteurs notent qu'il n'a pas toujours été possible de confirmer si une étude avait été publiée et cela aurait pu conduire à des erreurs de classification. En outre, de plus amples informations, qui ne sont pas encore disponibles, sur le protocole et les résultats des essais en général pourraient éclairer les facteurs sous-jacents au lien entre la source de financement et les résultats. Les auteurs clôturent leur article en déclarant que les essais financés par l'industrie sont moins susceptibles d'être publiés dans les 2 ans suivant leur achèvement et plus susceptibles de rapporter des résultats positifs.

source: http://www.annals.org/content/153/3/158.abstract