Arnaque à la drogue, enquête sur l'ancien PDG de San Raffaele Nicola Bedin

Arnaque à la drogue, enquête sur l'ancien PDG de San Raffaele Nicola Bedin

«D'énormes quantités de médicaments. Autant pour finir entassés dans les réfrigérateurs. Achetés par des laboratoires pharmaceutiques conformes à un prix réduit, sur la base d'accords pris sous la table, que le groupe San Donato a cependant été remboursé par la Région Lombardie à plein prix. on lit donc sur le site de La Stampa du 30 juin 2020. L'article poursuit en citant "Des remboursements qui ont causé des dommages aux caisses régionales pour 10 millions et près de 250 mille euros, que le groupe hospitalier rembourse à la Région. Et dans l'avis de conclusion d'enquêtes Un préliminaire signé par le procureur Paolo Storari sort un nouveau nom: celui de l'ancien PDG de San Raffaele, Nicola Bedin, aujourd'hui président de Snam.

"J'ai appris par la presse que je serais enquêté sur des faits liés à l'achat de médicaments par l'hôpital San Raffaele, dont j'étais directeur général", commente Bedin. «Je n'ai pas encore reçu de notification, mais je peux maintenant déclarer que je n'ai pas connaissance d'actes répréhensibles présumés. J'ai pleinement confiance dans le travail du pouvoir judiciaire et je suis convaincu que mon éloignement total de l'affaire sera bientôt clarifié ». 
Parmi les dix autres suspects, il y a des administrateurs et des directeurs des ventes des 5 sociétés pharmaceutiques impliquées: Mylan spa, Abbvie, Novartis, Eli Lilly Italia et Bayer spa. Mais aussi Massimo Stefanato, à l'époque représentant du service des achats de San Raffaele et Mario Giacomo Cavallazzi, alors responsable des services de pharmacie de plusieurs hôpitaux du groupe San Donato qui se sont retrouvés en résidence surveillée en décembre dernier.
Tous sont accusés à divers titres de fraude dans la compétition aggravée par l'énorme quantité. Les enquêtes, menées par l'Unité de Police Economique et Financière du Gdf de Milan, ont montré que les sociétés vendraient à 9 hôpitaux du Groupe San Donato des médicaments que le même Groupe serait alors remboursé par la Région au prix fort, en omettant d'indiquer les remises appliquées sur le prix (de 2 à 20%) suite à des accords informels liés à la réalisation de certains volumes d'achats.


source: https://www.lastampa.it/cronaca/2020/06/30/news/truffa-farmaci-indagato-ex-ad-del-san-raffaele-nicola-bedin-1.39027685