Italian Italiano

Covid : Garant de la vie privée, non aux « pass de vaccination » pour accéder aux locaux ou utiliser les services sans loi nationale

Covid : Garant de la vie privée, non aux « pass de vaccination » pour accéder aux locaux ou utiliser les services sans loi nationale

Cet article est extrait du communiqué de presse du Garant de la vie privée du 1er mars 2021.


Covid : Garant de la vie privée, non aux « pass de vaccination » pour accéder aux locaux ou utiliser les services sans loi nationale

Avec l'arrivée des vaccins anti-Covid-19, l'opportunité est discutée sur l'opportunité de commencer à mettre en œuvre des solutions, y compris numériques (par exemple des applications), pour répondre au besoin de rendre l'information sur le fait d'être vacciné ou non comme condition pour ' ' l'accès à certains locaux ou pour l'utilisation de certains services (par exemple aéroports, hôtels, gares, gymnases, etc.).

À cet égard, s'il est envisagé de recourir aux solutions susmentionnées, le Garant de la confidentialité attire l'attention des décideurs publics et des opérateurs privés italiens sur l'obligation de se conformer à la réglementation sur la protection des données personnelles.

Les données relatives au statut vaccinal, en effet, sont des données particulièrement délicates et leur traitement incorrect peut avoir des conséquences très graves sur la vie et les droits fondamentaux des personnes : conséquences qui, dans ce cas, peuvent entraîner des discriminations, des violations et des compressions illégitimes de libertés constitutionnelles.

Le Garant estime donc que le traitement des données relatives au statut vaccinal des citoyens aux fins d'accéder à certains locaux ou d'utiliser certains services, doit faire l'objet d'une loi nationale, dans le respect des principes de protection des données personnelles. (en particulier ceux de proportionnalité, de limitation de la finalité et de minimisation des données), afin de parvenir à un juste équilibre entre l'intérêt public à poursuivre et l'intérêt individuel à la confidentialité.

En l'absence de cette éventuelle base juridique - sur la compatibilité de laquelle avec les principes établis par le règlement de l'UE le Garant se réserve le droit de décider - l'utilisation sous quelque forme que ce soit, par des entités publiques et des entités privées fournissant des services au public, d'applications et les laissez-passer destinés à distinguer les citoyens vaccinés des citoyens non vaccinés doivent être considérés comme illégitimes.

Cette question fera l'objet d'un prochain rapport au Parlement.

Rome, 1 Mars 2021


source: https://www.garanteprivacy.it/web/guest/home/docweb/-/docweb-display/docweb/9550331

Image(s)

Newsletter

N'oubliez pas de confirmer votre abonnement avec le lien que vous trouverez dans les e-mails que nous vous avons envoyés

Politique de confidentialité
0
Partages

Êtes-vous intéressé?

Suivez-nous également sur nos canaux sociaux ...

0
Partages