Italian Italiano

Décret-loi 10 septembre 2021, n. 122

Décret-loi 10 septembre 2021, n. 122

Le décret-loi 10.9 intitulé « Mesures urgentes pour faire face à l'urgence du COVID-122 dans les écoles, l'enseignement supérieur et l'assistance sociale en matière de santé » a été publié au Journal officiel le vendredi 19.encre sur le texte)

Les principaux domaines d'impact sont :

1) ÉCOLE

  • La possession de la certification verte pour accéder à l'école « s'applique également au personnel des services éducatifs pour les enfants ». En fait, beaucoup avaient remarqué que dans le DL111 il n'était pas clair si le greenpass était également requis pour les éducateurs des nids afin de travailler. Ce nouveau décret précise l'obligation également pour ces travailleurs. En outre, ceux qui travaillent dans les « centres provinciaux d'éducation des adultes (CPIA), les systèmes régionaux d'enseignement et de formation professionnels (IeFP), les systèmes régionaux qui mettent en œuvre des cours d'enseignement et de formation techniques supérieurs (IFTS) et les instituts techniques supérieurs (ITS) » sont à partir d'aujourd'hui 11 septembre soumis à l'obligation de greenpass afin d'effectuer leurs travaux (en suivant les mêmes règles que nous avons déjà expliquées dans le décret précédent)
  • « Jusqu'au 31 décembre 2021, date limite de la levée de l'état d'urgence, afin de protéger la santé publique, toute personne qui accède aux structures des établissements d'enseignement, d'enseignement et de formation visés à l'article 9-ter et au paragraphe 1 du présent article , doit posséder et doit exhiber la certification verte COVID-19 visée à l'article 9, paragraphe 2. La disposition visée à la première phrase ne s'applique pas aux enfants, élèves et étudiants ainsi qu'à ceux qui fréquentent les systèmes de formation régionaux, avec la à l'exception de ceux qui participent aux formations des Instituts Techniques Supérieurs (ITS). »

La possession du greenpass sera donc vérifiée par toute personne accédant à l'école (À L'EXCEPTION DES ÉTUDIANTS) à quelque titre que ce soit. Telle qu'elle est écrite, cette règle s'applique certainement à tous ceux qui accèdent à l'école pour des raisons professionnelles (nettoyage extérieur, entreprises d'entretien, etc.), ainsi que le précise le paragraphe suivant, celui qui établit qui est chargé de contrôler la possession du certification : « Dans le cas où l'accès aux installations est motivé par des raisons de service ou de travail, la vérification du respect des exigences visées au paragraphe 2, ainsi que des sujets visés en première période, doit également être effectuée par leurs employeurs respectifs "

Ainsi, un travailleur d'une entreprise d'entretien d'usine ne peut être contrôlé QUE LORS DE L'ACCÈS À L'ÉCOLE DE TRAVAIL, tant par son employeur que par le délégué de l'établissement où le service est fourni. Il reste implicite que si un travailleur accède à l'école seulement certains jours de l'année, il doit avoir la certification seulement aux occasions où il entre à l'école et ne doit pas être contrôlé par l'employeur les jours où il travaille dans d'autres environnements non soumis au greenpass.

Tout ceci est également valable (article 9-ter) également pour ceux qui entrent dans les universités, les structures de haute formation artistique, musicale et de danse.

ATTENTION : Au sujet des « enfants » nous savons que de nombreuses écoles demandent également aux médecins généralistes d'accompagner les enfants en classe. Ce point doit être clarifié car s'il est vrai que la DL est certainement valable pour les parents qui accèdent à la salle de classe (par exemple en milieu maternel/maternel) car ils ne peuvent pas empêcher la fréquentation scolaire en raison de la responsabilité parentale (absence de GP), il n'est pas possible de ne pas laisser entrer les enfants. les enfants dont les parents « doivent rester en dehors de l'école ». Nous invitons chacun à garder son calme et nous demanderons certainement des éclaircissements officiels à ce sujet car les mineurs ne peuvent JAMAIS être laissés sans garde à vue.

2) TRAVAILLEURS EMPLOYÉS DANS DES STRUCTURES RÉSIDENTIELLES, SOCIALES, DE SANTÉ ET DE PROTECTION SOCIALE

Les travailleurs de ces structures sont déjà soumis à l'obligation de vaccination (DL 44 convertie en loi 76), le décret 122 l'étend "à tous les sujets, y compris externes, qui effectuent leur travail pour quelque raison que ce soit"

Le contrôle du respect de l'obligation de vaccination (donc pas greenpass mais vaccin uniquement) est de la responsabilité des employeurs et des responsables des structures concernées.

Les modalités de contrôle seront définies « selon les modalités définies par l'arrêté du président du conseil des ministres, adopté en concertation avec les ministres chargés de la santé, de l'innovation technologique et de la transition numérique et de l'économie et des finances, après avis du Garant de la protection des données personnelles"

Dans ce cas également, le non-respect de l'obligation de vaccination entraîne une suspension jusqu'à la fin de la vaccination, à la fin de la campagne de vaccination ou au 31 décembre 2021.

Personnel C.Li.Va. Toscane

Image(s)

Newsletter

N'oubliez pas de confirmer votre abonnement avec le lien que vous trouverez dans les e-mails que nous vous avons envoyés

0
Partages

Êtes-vous intéressé?

Suivez-nous également sur nos canaux sociaux ...

0
Partages