Plan national de prévention des vaccins 2017-2019

Plan national de prévention des vaccins 2017-2019

Le Plan National de Prévention des Vaccins 2017-2019 (Pnpv) a été approuvé lors de la Conférence Etat-Régions du 19 janvier 2017 et publié au Journal Officiel le mois suivant (JO Série Générale, n.41 du 18 février 2017).

Le Pnpv et le calendrier de vaccination connexe ont pour principal objectif d'harmoniser << les stratégies de vaccination en place dans le pays, afin de garantir tous les avantages découlant de la population, quels que soient le lieu de résidence, le revenu et le niveau socioculturel. de la vaccination, conçue à la fois comme un outil de protection individuelle et comme un outil de prévention collective, grâce à l'égalité d'accès à des vaccins de haute qualité, également du point de vue de la sécurité, et disponible dans le temps (en évitant, dans la mesure du possible, les pénuries) et d'excellents services de vaccination. "

Par ailleurs, tous les vaccins contenus dans le calendrier Pnpv 2017-2019 ayant été inclus dans le décret du président du Conseil des ministres (Dpcm) définissant les nouveaux niveaux essentiels d'assistance (Lea), les citoyens, qui entrent dans les catégories cibles pour vaccination, ont le droit de l'utiliser gratuitement, selon planification planifiée (Dpcm du 12 janvier 2017 publiée au Journal officiel le 18 mars 2017).

Le Pnpv, en plus de présenter le nouveau Calendrier National des vaccinations activement et gratuitement proposé à la population par tranche d'âge, contient des chapitres dédiés aux interventions de vaccination destinées à des catégories de risques particulières (par pathologie, par exposition professionnelle, pour des événements ponctuels) et identifie certains domaines d'action prioritaires (alignés sur les documents produits à cet égard par l'OMS: «Décennie des vaccins 2011-2020» et Evap), une série d'objectifs spécifiques et d'indicateurs de suivi associés.


Les objectifs
Les objectifs identifiés par le Plan national de prévention des vaccins 2017-2019 sont:

1. garder l'état sans polio (La Région européenne de l'OMS a atteint statut sans polio en 2002)
2. atteindre l'état sans rougeole e sans rubéole (poursuite des objectifs du Plan national pour l'élimination de la rougeole et de la rubéole congénitale et renforcement des actions pour l'élimination)
3. garantir l'offre active et gratuite de vaccinations dans les tranches d'âge indiquées et dans les populations considérées à risque
4. accroître la sensibilisation à la vaccination dans la population générale, notamment en menant des campagnes de vaccination pour consolider la couverture vaccinale
5. combattre les inégalités en promouvant les interventions de vaccination dans les groupes de populations marginalisés ou particulièrement vulnérables
6. achever l'informatisation des registres de vaccination, aux niveaux régional et national, interopérables entre eux et avec d'autres bases de données (maladies infectieuses, événements indésirables, résident / assisté)
7. améliorer la surveillance des maladies évitables par la vaccination
8. promouvoir, dans la population générale et les professionnels de la santé, une culture de la vaccination conforme aux principes directeurs du Pnpv, décrite dans le document comme "10 points pour l'avenir des vaccinations en Italie" (innocuité, efficacité, efficience, organisation , éthique, formation, information, investissement, évaluation, avenir)
9. soutenir, à tous les niveaux, le sens des responsabilités des agents de santé, des employés et affiliés au Service national de santé (Ssn), et le plein respect des objectifs de la protection collective de la santé, qui sont atteints grâce aux programmes de vaccination, en fournissant des mesures de sanction adéquates si un comportement par défaut est identifié
10. activer un processus de révision et de normalisation des critères d'identification du lien de causalité aux fins de la reconnaissance de l'indemnisation, conformément à la loi 210/1992, pour les personnes touchées par la vaccination, impliquant les autres institutions compétentes (Ministère de la défense )
11. favoriser, par la collaboration entre les institutions nationales et les sociétés scientifiques, la recherche indépendante et l'information scientifique sur les vaccins.

Le Plan ne fait pas référence aux caractéristiques spécifiques de chaque vaccin compte tenu de l'évolution scientifique et technologique du secteur; d'autre part, il recommande d'atteindre la protection maximale possible par rapport au profil épidémiologique prévalent et à la propagation des souches.


Les nouvelles vaccinations
En plus des vaccinations pour lesquelles, depuis des années, des programmes nationaux de vaccination sont prévus (diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, Haemophilus influenzae b, coqueluche, pneumocoque, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C chez les nouveau-nés, HPV chez les filles de 11 ans et grippe chez les sujets âgés de 65 ans et plus), le Pnpv 2017-2019 introduit les vaccinations dans le calendrier vaccinal et par conséquent également dans Lea anti-méningocoque B, anti-rotavirus et anti-varicelle chez les nouveau-nés; anti-HPV chez les hommes de 11 ans; le vaccin anti-méningococcique tétravalent Acwy135 et le rappel anti-polio avec VPI chez les adolescents; vaccination antipneumococcique (conjugué PCV13 + polysaccardique PPV23) et vaccination contre l'herpès zoster chez les 65 ans.


NB:
Le Pnpv 2017-2019 a été réalisé en collaboration avec toutes les institutions et sociétés scientifiques impliquées dans les stratégies de vaccination: Institut Supérieur de la Santé (ISS), Agence italienne du médicament (AIFA), Régions, Société italienne d'hygiène (Sites), Fédération Médecins généralistes italiens (Fimmg), Fédération italienne des pédiatres (Fimp), Société italienne de pédiatrie (Sip).

Télécharger : PNVP 2017-2019

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.