Endommagé et dissimulé: nous utiliserons le TAR pour savoir combien sont endommagés par les vaccins en Italie

Endommagé et dissimulé: nous utiliserons le TAR pour savoir combien sont endommagés par les vaccins en Italie
(Temps de lecture: 2-3 minutes)

Depuis près d'un an et demi, nous demandons une réponse à la question la plus importante pour nous, savoir le nombre de victimes de vaccins en Italie, mais nous continuons à heurter un vrai mur de caoutchouc et aujourd'hui nous vous disons que nous utiliserons le TAR pour obtenir une réponse.!

Il faut partir du principe que quel que soit ce nombre, il sous-estimera inévitablement et fortement l'ampleur réelle des événements indésirables, même graves, car au fil des ans le ministère de la Santé a développé une machine bureaucratique telle que de ne pas reconnaître les dommages et le plaidoyer de l'Etat a la "tâche" désormais coutumière de recourir à tous les niveaux de jugement dans le but, licite mais contraire à l'éthique, de prolonger les procès au-delà de toute mesure et de retarder ainsi les peines et les reconnaissances éventuelles. Donc, en fait, le nombre de victimes reconnues par l'État est à notre avis un pourcentage minime par rapport au chiffre réel, mais, en tout cas, quel est ce nombre?

Aujourd'hui, après les différentes demandes d'accès aux documents, après les silences et les réponses évasives et après avoir fait appel à l'instance en charge, nous sommes à nouveau au point de départ ou presque: la réponse est qu'ils sont 648. Mais ...

En avril 2021, après notre demande de révision, ils ont répondu et cette réponse peut être résumée en ces phrases:

«Les exigences de cette association imposent une activités de préparation, d'organisation, d'élaboration, d'interprétation que l'administration doit effectuer spécifiquement pour rendre disponibles les données demandées. Ces données, qui, il est à noter, ne sont pas directement disponibles: le bureau 4 de la Direction Générale précitée assure en effet le règlement des indemnités et litiges y afférents et pour correspondre à la demande en question. il devrait détourner des ressources au détriment de l'activité de liquidation ordinaire, déjà suffisamment alourdie par l'exécution des nombreuses condamnations judiciaires, y compris les condamnations de conformité par les TAR. »

Par conséquent, le bureau en charge ne sait pas comment nous répondre car il ne traite pas les données et parce qu'il est trop surchargé "par l'exécution des nombreuses condamnations judiciaires" et évidemment même le ministère de la Santé n'est pas en mesure de nous fournir une réponse puisqu'elle continue d'indiquer les chiffres d'une autre loi qui, par sa nature même, rapporte des chiffres encore plus faibles.
De là se pose la question légitime: ont-ils imposé la vaccination obligatoire sanctionnée par la loi 119/17 sans disposer de données réelles sur le rapport bénéfice / risque?! Et encore: la signature de chaque consentement éclairé comporte-t-elle implicitement un manque d'information qui ne lui permet pas d'être complet dans sa forme?

Nous ne sommes pas satisfaits d'un post sur un réseau social pour dénoncer cette attitude conspiratrice de la part des institutions et, comme évoqué au début, nous avons déjà demandé à notre avocat de faire appel auprès du TAR compétent, celui du Latium, pour obtenez ces chiffres!

Nos questions, toujours sans réponse aujourd'hui, sont claires. Nous avons demandé et nous voulons savoir:

  • le nombre de cas de dommages dus aux vaccinations obligatoires et non obligatoires reconnues;
  • le nombre de cas de décès dus aux vaccinations obligatoires et non obligatoires reconnues;
  • le montant total compensé par l'État;
  •  les accusés de réception d'indemnisation (tant en cas de dommage qu'en cas de décès) répartis par année, tranche d'âge du sujet indemnisé et région de compétence de l'accusé de réception.

Nous ne nous arrêterons pas avant d'avoir une réponse et ensuite nous demanderons que ces données soient toujours publiques, que nous n'ayons pas à nous battre avec le monde pour les découvrir. Que vous ne devriez pas demander à un juge de savoir quelque chose qui devrait toujours être public!

Bâton de Corvelva


À CORVELVA 6 1 avril

À CORVELVA 6 1 avril