Le blog de Corvelva est né: "Blog du peuple"

Le blog de Corvelva est né: "Blog du peuple"

À partir d'aujourd'hui, nous avons décidé de mettre à disposition un espace dans lequel héberger les opinions et les idées de différents chercheurs, médecins, journalistes ou simples parents qui se consacrent à la diffusion de contenus concernant la santé, les vaccinations et la liberté de choix thérapeutique, bref tout ce qui doit traiter de notre objectif habituel: le droit à la santé, la libre circulation des informations et des informations, que les médias grand public préfèrent souvent masquer et que les réseaux sociaux ont récemment eu tendance à censurer.

Pouquoi? L'idée est née de la censure en ligne et le concept est simple: l'année dernière, Corvelva a vu ses visites sur le site et ses chaînes augmenter de façon exponentielle, et cette "vitrine" n'est actuellement utilisée que par nous, mais nous pouvons faire plus, et pour cela, nous ouvrirons cette nouvelle section dans les prochains jours, Corvelva People's Blog.

Ce sera un véritable blog / journal intime dans lequel certaines personnes auront leur propre espace, autonome et indépendant, sans contrôle direct des contenus de notre part, capable d'offrir la liberté à ceux qui démontrent le dévouement à la divulgation comme une fin en soi , dans l'intérêt de la société civile.

Cette section contiendra également les histoires de parents ou de professionnels qui racontent leurs expériences et leurs points de vue, également tirés d'autres blogs ou réseaux sociaux.
Il sera également distingué visuellement et, pour augmenter l'interaction avec les utilisateurs, nous donnerons la possibilité de commenter les articles.
Il existe également la possibilité pour les médecins moins exposés sur le sujet de publier du contenu en utilisant des pseudonymes, se protégeant ainsi des attaques publiques.
L'intention n'est pas, en fait, une reconnaissance scientifique mais, nous le répétons, la divulgation au public et la circulation de la libre pensée.

Corvelva tente de répondre à la censure, douce et draconienne, avec liberté.