Nos compliments au journalisme italien

Nos compliments au journalisme italien, toujours capable de rapporter de fausses nouvelles comme des informations véridiques: jamais entendu parler de la vérification des sources et des nouvelles?

"Quotidianosanità"Et"L'Espresso», Ainsi que d'autres qui ressemblent à des perroquets dans ces heures suivant le principe de non-vérification des sources, notoirement l'un des principes fondateurs de l'éthique professionnelle du journaliste professionnel, publient des mensonges et nous diffament.

Nous nous référons par exemple à l'article "Free vax" proposition du M5S Lazio "paru aujourd'hui 25 juillet 2018 sur le site www.quotidianosanità.it au lien suivant:
http://www.quotidianosanita.it/regioni-e-asl/articolo.php?articolo_id=64261

Dans le texte de l'article, juste en dessous du titre, on lit ... "groupe de travail auquel ont participé diverses associations de soutien aux parents libres: (...) Corvelva (celle de la première phrase en Italie pour les affiches de vaccins terroristes)" ...
Voici l'article publié par "Espresso.repubblica.it" intitulé "La loi absurde no vax du Mouvement 5 étoiles du Latium: mise en quarantaine des enfants vaccinés" sur le lien suivant: http://m.espresso.repubblica.it/attualita/2018/07/25/news/l-assurda-legge-no-vax-del-movimento-5-stelle-nel-lazio-quarantena-per-i-bambini-vaccinati-1.325218?refresh_ce qui cite "Comme Quotidiano Sanità (...) Corvelva a été condamné pour des affiches terroristes sur les vaccins".

Et bien l'association Corvelva n'a JAMAIS REÇU DE PHRASE, ni publié d'affiches "terroristes" !!! Nos campagnes de sensibilisation ont toujours rapporté des faits véridiques et démontrables.
Quotidianosanità est confondu avec une autre association - une association opérant dans une autre région et pas du tout confondue avec la nôtre, "RIP" - à laquelle va toujours toute notre solidarité pour l'événement (intéressant en effet de constater à quel point les mouvements pour la liberté sont ainsi facilement accusés d'actions "terroristes" même lorsqu'ils admettent une erreur et corrigent immédiatement le tir, comme l'a fait précisément Rip, tandis que des personnages tels que l'ex-ministre Lorenzin, ou M. Ricicciardi, ou le Dr Villani, peuvent facilement parler d'épidémies inexistant, pour nier les décès reconnus par le vaccin, ou l'existence de dommages dus au vaccin en général. Ceux-ci sont très graves et dignes de condamnations, à notre avis !!!).

Nous avons demandé, bien entendu, que le texte des articles soit immédiatement corrigé et qu'un "errata corrige" soit publié ce qui explique sans aucun doute qu'il s'agissait d'une erreur de la rédaction et du journaliste et que l'association Corvelva ne l'a pas fait. n'a reçu aucune condamnation et n'a jamais publié quoi que ce soit de terroriste mais seulement des faits prouvés et prouvables; sinon, nous prévoyons que nous nous protégerons dans le centre juridique pour la diffamation subie.

Une dernière précision: l'association Corvelva n'a jamais participé à cette "table technique" avec M. Barillari, également parce que nous sommes une association régionale, nous opérons principalement dans la région de la Vénétie, et ceci étant une proposition législative de la région du Latium , ne nous a pas vu participer activement à sa rédaction.

Association Corvelva