Première conférence internationale sur le consentement éclairé: 27 novembre 2019

Première conférence internationale sur le consentement éclairé: 27 novembre 2019

De retour de Tel Aviv, nous essayons de rassembler les réflexions qui suivent cette importante expérience.

La première chose à faire est de remercier les quatre mères israéliennes qui ont rendu cet événement possible.

Jody, Shiri, Oshra, Reut: merci beaucoup mesdames, vous êtes une équipe formidable et vous avez donné vie à quelque chose d'incroyable. Soyez fier du résultat que vous avez obtenu autant que nous sommes fiers d'être de votre côté.

La veille de la conférence, nous avons eu le privilège de visiter Jérusalem avec les autres conférenciers et organisateurs.
Ce fut un moment de partage qui nous a permis de faire connaissance avec des militants venus d'Autriche, des Pays-Bas, du Danemark, d'Israël et de nouer des relations et de passer des heures très intenses entre art, religion mais surtout entre réflexions sur les actions à mener ensemble .
Parmi nous, il y avait, entre autres:

  • Dr Jane Donegan, un médecin de Londres qui a risqué des radiations pour sa position critique sur les vaccinations de masse, mais comme ce qu'elle a dénoncé était considéré comme correspondant à la réalité, les accusations contre elle ont décliné;
  • Le Dr Malcolm Kendrick, d'Écosse, qui est attaqué par le système «big pharma» depuis de nombreuses années pour avoir découvert des manipulations de données sur les statines et le cholestérol et des crises cardiaques. Auteur de Doctoring Data, un livre incontournable dans lequel il expose clairement les manipulations auxquelles nous sommes soumis;
  • les deux avocats représentant l'association Robert F. Kennedy jr, Children's Health Defence: Mary Holland et Kim Mack Rosenberg, des États-Unis;
  • Del Bigtree, journaliste et activiste américain, fondateur de l'ICAN et star de l'émission "The HighWire", toujours en première ligne à nos côtés, imparable.

Le lendemain, la conférence a commencé à Tel Aviv Expo, où nous avons été invités à expliquer brièvement la situation italienne qui a conduit Corvelva à effectuer l'analyse des vaccins, dont les résultats ont été exposés par le Dr Bolgan.

Les liens pour ceux qui souhaitent regarder les discours qui ont eu lieu pendant la conférence sont les suivants: http://bit.ly/345gWei
(intervention du Comité de la liberté de choix et de Corvelva à partir de la minute 38.00) http://bit.ly/34jrVRH

ou les interviews réalisées par Del Bigtree: https://www.facebook.com/story.php?story_fbid=432336704122364&id=409037702805561
(à partir de 59.10 minutes l'interview avec le Dr Bolgan et Valeria Rampana)

Chaque intervenant a partagé ses données, il y a eu de bons moments de confrontation avec le public par des médecins et des avocats.
Chaque information reçue était une graine qui mène à de nouvelles réflexions et va sûrement générer de futures collaborations.

Le schéma qui a été esquissé est toujours le même: quiconque a tenté de faire connaître et d'exposer les problèmes liés aux vaccinations a fait face à un mur de silence, de dérision, d'énorme résistance quand il ne s'agit pas de menaces et d'insultes.
Cet événement était si inconfortable que tout était prévu pour l'empêcher de se produire:
une énorme pression a été exercée sur les organisateurs, ils ont essayé de s'assurer que l'Expo de Tel Aviv ne rendait pas la salle disponible et que la municipalité refusait les autorisations.
Les avocats de la défense de la santé des enfants ont reçu de faux courriels les informant que l'événement avait été annulé, annulant ainsi les vols.
Reniflant le tir à gauche d'un troll provax, les avocats ont vérifié et compris qu'il s'agissait d'un faux, une tentative de boycott.

Malheureux, ils ont envoyé aux deux avocats américains des lettres écrites en hébreu, incompréhensibles pour eux, les faisant passer pour des lettres de bienvenue à présenter aux autorités aéroportuaires à leur arrivée pour simplifier les démarches bureaucratiques d'entrée en Israël.

En réalité, d'autres lettres étaient écrites sur les lettres, à savoir qu'il s'agissait de personnes dangereuses qui essayaient de s'assurer que les enfants israéliens ne se faisaient pas vacciner et proposaient de les arrêter.

Cette attaque n'a pas eu de résultat non plus, mais cette information est suffisante pour comprendre que nous sommes confrontés à quelque chose de vraiment énorme et que nous devons être déterminés à combattre et à ne pas abandonner, car nous sommes vraiment dans les tranchées.
Le lendemain, des réunions ont eu lieu avec toutes les personnes présentes à la conférence et certains autres participants, pour échanger et établir des contacts et des relations pour agir dans un proche avenir.

Il est clair que l'agenda mondial qui vise à nier la liberté de choix thérapeutique se déplace à grande vitesse et ce n'est qu'en joignant la force de chacun que nous pourrons le combattre.

A titre d'exemple, pour 2022 l'entrée en vigueur du "passeport de vaccination" est prévue en Europe, c'est une sorte de "carnet de vaccination" qui vise à enregistrer chaque individu, et qui selon toute probabilité sera exploitée à cette fin imposer de nouvelles restrictions à nos libertés, y compris les déplacements d'un pays à l'autre.
Nous vous tiendrons informés des actions que nous entreprendrons, nous voulons que vous sachiez que nous ne sommes pas seuls, que dans chaque pays le schéma se répète et que partout dans le monde il y a des parents comme nous qui n'abandonnent pas.

communiqué de presse partagé par

COMITÉ DE CORVELVA ET DE LA LIBERTÉ DE CHOIX

corvelva tel aviv 1

corvelva tel aviv 1

corvelva tel aviv 1

corvelva tel aviv 1

corvelva tel aviv 1