Rapport d'analyse métagénomique sur Gardasil 9

Rapport d'analyse métagénomique sur Gardasil 9

Avec ces analyses, nous avons terminé le dépistage de premier niveau du vaccin Gardasil 9.


Resultats

Présence de matériel génétique adventice en quantités résiduelles. Les points essentiels suivants peuvent être résumés:

Présence de matériel génétique adventice comme ADN:

  • Bactéries Le pourcentage est important: 54% de l'ADN total, la contamination peut provenir principalement de la culture de levure, mais aussi de contaminants en laboratoire; davantage de blancs ont été faits pour minimiser l'erreur due à la contamination de l'environnement, mais nous disposerons de données plus précises lorsque nous effectuerons des répétitions avec d'autres laboratoires. L'ADN bactérien pourrait interagir avec l'adjuvant d'aluminium et provoquer des allergies, une inflammation et une auto-immunité. Données à confirmer.

  • ADN humain et souris: leur origine n'est pas connue! Il se peut que l'ADN humain soit plutôt une contamination croisée d'autres lignées cellulaires utilisées pour la production de vaccins (c'est une hypothèse). Cet ADN pourrait interagir avec l'adjuvant d'aluminium et provoquer des réactions inflammatoires et auto-immunes.
  • Virus adventices: le fragment L1 de l'ADN de la double souche du virus HPV - provient du processus de fabrication de l'antigène; c'est un contaminant car il pose des problèmes de sécurité car il n'est pas dégradé et reste longtemps dans les macrophages liés à l'adjuvant aluminium; son effet biologique n'est pas entièrement connu mais il peut probablement être intégré dans l'ADN de l'hôte, stimuler l'inflammation par la production de cytokines pro-inflammatoires et des réactions auto-immunes (voir la recherche du Prof. Lee).

  • : bactériophages ils dérivent du processus de fabrication, ce sont des contaminants fortuits de dangers inconnus. Les anticorps contre les phages peuvent-ils interagir avec les bactéries de la flore bactérienne intestinale? Peuvent-ils s'intégrer dans la flore bactérienne?

  • Virus Molluscum contagiosum: il appartient à la famille des Poxviridae, sous-famille des Chordopoxvirinae, du genre Molluscipoxvirus. Le terme variole contenu dans le nom de ces virus provient des vésicules (varioles) produites par le virus de la variole.

  • rétrovirus: potentiellement intégré dans l'ADN; ils peuvent provoquer une transformation néoplasique et des mutations du génome hôte; ils dérivent de la contamination de l'ADN humain et de souris, comme une possible contamination croisée avec d'autres lignées cellulaires.
      • Virus de la leucémie de souris.
      • Rétrovirus endogène humain K.

Matériel génétique adventice présent sous forme d'ARN:

  • Bactéries les transcriptions indiquent que les bactéries sont présentes et actives pendant le processus de fabrication.

  • Constructions synthétiques (séquences artificielles): ils peuvent dériver du processus de production d'antigène par recombinaison génétique avec le plasmide; ils sont potentiellement capables de se recombiner avec l'ADN humain; le lien avec l'adjuvant aluminium peut prolonger et renforcer l'effet biologique (inflammation et auto-immunité).

  • Levure et ses virus (virus L-BC et narnavirus): l'ARN de levure peut donner naissance à des protéines allergènes (qui peuvent se lier à l'adjuvant aluminium), tandis que les virus ne sont pas connus pour leurs effets sur les cellules humaines et le microbiote.

  • Virus de l'anémie infectieuse équine et virus de la leucémie de souris: (ce dernier) est présent à la fois sous forme d'ADN et d'ARN et c'est donc un virus complet). Ces virus proviennent de la contamination des matières premières et ne doivent pas être présents.

Télécharger : CORVELVA-métagénomique-analyse-rapport-sur-Gardasil-9.pdf


Traduit par l'équipe CLiVa - www.clivatoscana.com