Premiers résultats sur le profil de composition chimique Infanrix Hexa

Premiers résultats sur le profil de composition chimique Infanrix Hexa

Nous décrivons certains points qui nous préoccupent, nous prévoyons que lorsque nous avons commencé ces analyses, de la métagénomique à la chimie actuelle, nous avions beaucoup de questions et ne cherchions que des réponses ... avec les premiers résultats nous avons encore plus de questions et surtout des préoccupations!

L'étude qualitative-quantitative des composés organiques est d'une grande importance dans le domaine pharmacologique. Il existe des problèmes de sécurité potentiels liés aux nouveaux processus de production et aux caractéristiques structurelles et biologiques complexes des produits.

Il s'ensuit que les éléments suivants ont été trouvés dans le vaccin:

  • Contaminations chimiques du processus de fabrication ou de contamination croisée avec d'autres lignes de production
  • Toxines chimiques
  • Toxines peptidiques bactériennes
  • Macromolécule insoluble et non digestible qui réagit au test protéique mais n'est pas reconnue par les bases de données protéiques

La présence de:

  • Antigènes protéiques des anatoxines diphtériques, tétanos, coqueluche, hépatite B, Haemophylus influenzae B, poliomyélite 1-2-3
  • Formaldéhyde et glutaraldéhyde, phénoxyéthanol, résidus d'antibiotiques indiqués dans la composition

Le vaccin Infanrix Hexa contient six antigènes: les toxines tétaniques, la diphtérie et la coqueluche, les antigènes D des trois virus de la poliomyélite, les protéines obtenues par génie génétique pour l'hépatite B et les polysaccharides de l'hémophylus chimiquement liés à l'anatoxine tétanique comme transporteur. Pour former des anatoxines, un traitement au formaldéhyde et au glutaraldéhyde est nécessaire qui devrait permettre d'éliminer la toxicité tout en conservant leur capacité à stimuler les anticorps protecteurs contre les toxines d'origine.

Ce que nous nous attendions à trouver, ce sont les trois anatoxines et les autres antigènes qui n'ont pas été modifiés par les traitements au formaldéhyde et au glutaraldéhyde, séparables les uns des autres et digestibles par l'enzyme spécifique des protéines (trypsine). Au lieu de cela, un véritable polymère, insoluble et non digestible, a été trouvé, consistant en l'ensemble d'antigènes chimiquement liés (à définir s'ils sont présents comme un agrégat des antigènes individuels ou une seule macromolécule), sur lesquels des informations sont également trouvées dans la littérature pour antigènes individuels. 1-2
Cette macromolécule n'a été reconnue d'aucune façon par les bases de données protéiques et s'avère donc en fait être un composé solide de structure chimique inconnue.

La solubilité des protéines et la possibilité de les digérer (c'est-à-dire de les couper en petits fragments peptidiques) sont les deux caractéristiques typiques des protéines, qui nous permettent de ne pas les étudier avec les méthodes d'analyse des protéines mais aussi ils sont une condition nécessaire pour l'interaction avec le système immunitaire pour la formation d'anticorps protecteurs, car si la structure d'une protéine est profondément modifiée par rapport à celle d'origine, les anticorps qui se forment sont complètement différents de ceux qui sont capables d'attaquer les antigènes d'origine qui causent des maladies.
Puisque ce polymère que nous avons rencontré, dérivé du mélange d'antigènes, est non seulement différent du point de vue de la conformation spatiale mais surtout différent du point de vue chimique, nous pouvons dire que nous ne sommes pas en présence d'antigènes similaires aux antigènes mais à un composé dont la toxicité et l'efficacité sont inconnues et imprévisibles.

En plus du fait que les antigènes vaccinaux n'ont pas été réellement détectés, 65 signaux de contaminants chimiques ont été trouvés dont 35% sont connus, c'est-à-dire reconnus par comparaison avec les bases de données; parmi ceux-ci, nous trouvons divers résidus de traitement et la contamination croisée d'autres lignes de production, dont l'identification sera vérifiée dans l'analyse analytique de deuxième niveau (c'est-à-dire avec les normes de contrôle).

Parmi ces signaux, 7 toxines chimiques ont également été identifiées, provenant probablement du processus de traitement de l'antigène ou d'autres processus de production présents sur le site de production du vaccin; ces toxines qui ne sont pas encore clairement définies dans la structure semblent provenir en partie de la réaction du formaldéhyde, du glutaraldéhyde et du bromure de cyanogène avec d'autres contaminants chimiques présents dans le vaccin. Il est souligné que la plupart de ces toxines ont une toxicité établie et publiée dans Pubchem 3 ou Toxnet 4 e poser un problème de sécurité important.

Divers peptides libres (c'est-à-dire de courts fragments de chaînes d'acides aminés) d'origine bactérienne sont issus de l'étude de la fraction protéique et peptidique, qui proviennent donc de cellules de culture bactériennes pour l'extraction d'antigènes. Les peptides bactériens sont rapportés dans la littérature comme allergènes potentiels 5 et capable d'induire des réactions auto-immunes 6 et ceux-ci posent également un problème de sécurité qui devra être clarifié avec les organismes de réglementation.

Revenant aux deux piliers principaux qui nous ont fait entamer cette voie d'analyse et en réitérant le concept exprimé par interview récente dans la prestigieuse revue scientifique Nature: nous étudions l'efficacité et la sécurité des vaccins et en réalité, il est difficile de comprendre comment il est possible de dire que ce vaccin est capable de former des anticorps protecteurs contre les six maladies pour lesquelles nous nous protégeons et il est encore plus difficile de comprendre comment il peut être établi que ce cluster n'est pas toxique chez les nourrissons puisqu'il s'agit de 6 antigènes neurotoxiques liés entre eux.

L'hexavalent Infanrix hexa, pour la méthode que nous avons commandée, laisse d'énormes doutes tant sur son efficacité que sur sa sécurité ...

Nous vous assurons d'une chose: nous ne nous arrêterons pas.


Télécharger: CORVELVA-Rapport-analyse composition chimique Infanrix-Hexa.pdf


Références

  1. J Chromatogr B Analyse Technol Biomed Life Sci. 2017er juin 1; 1054: 80-92 - L'utilisation combinée d'outils analytiques pour explorer les structures de la toxine tétanique et de l'anatoxine tétanique.
  2. Vaccin. 2007 mars 8; 25 (12): 2213-27. - Etude du mécanisme de détoxication de la toxine tétanique traitée au formaldéhyde.
  3. https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/search/
  4. https://toxnet.nlm.nih.gov/
  5. Int J Med Microbiol. Août 2018; 308 (6): 738-750. - La recherche d'allergènes bactériens.
  6. Microbiol avant. 2017 octobre 9; 8: 1938 - Les séquences morbides suggèrent un mimétisme moléculaire entre les peptides microbiens et les auto-antigènes: une possibilité d'inciter à l'auto-immunité.

Insights

Le vaccin Infanrix Hexa a la composition suivante, nous copions fidèlement de la présente fiche technique fiche technique du fabricant:

infanrix vacciné hexa 01


La préparation d'antigène indiquée ci-dessous est celle indiquée dans le rapport EMA pour l'autorisation de mise sur le marché d'Infanrix Hexa. 1

Anatoxine diphtérique: L'anatoxine diphtérique est obtenue en inactivant la toxine (produite par Corynebacterium diphtheriae) avec du formaldéhyde à 37 ° C dans un environnement légèrement alcalin, puis elle est adsorbée sur des sels d'aluminium (hydroxyde et phosphate)

Anatoxine tétanique: L'anatoxine tétanique est obtenue selon la même procédure que l'anatoxine diphtérique (Clostridium tetani est une bactérie sporogène anaérobie obligatoire et produit de la tétanospasmine, une toxine neurotrope qui agit en bloquant les synapses inhibant la contraction musculaire réflexe)

Anatoxine coquelucheuse: les composants du vaccin acellulaire contre la coqueluche sont obtenus par extraction et purification de cultures de phase I de Bordetella pertossis (un coccobacille aérobie, capable de produire quatre toxines: toxine coquelucheuse, toxine adénylate-cyclase, toxine dermonécrotique, cytotoxine trachéale et deux types de lipopolysaccharides; pour la préparation du vaccin acellulaire, il purifie et utilise uniquement la toxine coquelucheuse), suivi d'une détoxification irréversible de la toxine coquelucheuse par un traitement au glutaraldéhyde et au formaldéhyde et un traitement au formaldéhyde des composants hémagglutinine filamenteux et pertactine; les différents composants sont ensuite adsorbés sur des sels d'aluminium.

Antigène de surface de l'hépatite B: il est produit à partir de cultures génétiquement modifiées de Saccharomyces cerevisiae qui codent pour le gène majeur de l'antigène de surface du virus de l'hépatite B; cet antigène est purifié par diverses étapes chimico-physiques et s'assemble spontanément en particules sphériques d'environ 20 nm de diamètre contenant l'antigène polypeptidique et une matrice phospholipidique. Cet antigène est ensuite adsorbé sur du phosphate d'aluminium.

Virus de la polio (inactivé): Le vaccin Salk, ou polio inactivé (VPI), est basé sur trois souches de référence virulentes sauvages: Mahoney (poliovirus de type 1), MEF-1 (poliovirus de type 2) et Saukett (poliovirus de type 3), cultivées VRAIE lignée cellulaire: il s'agit d'une lignée cellulaire immortalisée obtenue en 1962 à partir des reins de singes africains adultes (cercopithécines); pour la production du vaccin, les cellules sont soumises à 130-140 étapes de propagation (faible niveau de propagation), gardez à l'esprit que plus de 200 étapes la lignée cellulaire devient cancérigène chez la souris; le milieu de culture pour la croissance de la lignée VERO est d'origine animale (et doit donc être testé pour la présence de virus et de prions contaminants), tandis que pour la croissance du virus le milieu 199 est utilisé, qui ne contient pas de substances d'origine animale. Après avoir été isolés et purifiés, les virus vivants sont inactivés avec du formaldéhyde.
D'après ce que sait l'EMA, le vaccin ne contient pas les virus en tant que tels, mais les protéines produites par les trois souches, appelées Antigène D; ces protéines se forment avant le traitement au formaldéhyde et au glutaraldéhyde qui ont pour fonction d'inactiver les toxoïdes, et de détruire tout le matériel génétique, provenant des cellules Vero, potentiellement cancérigène, mais aussi celui des virus de la poliomyélite.

Polysaccharide de Haemophilus influenzae type b: il est préparé à partir de la souche bactérienne Hib 20,752 6 (il existe des souches et des capsules non capsulées et non typables, distinctes sur le plan antigénique en XNUMX types différents nommés par les lettres de l'alphabet de a à f. Les infections les plus fréquentes et les moins graves causées par le Hib sont les suivantes: celles qui affectent les voies respiratoires supérieures et sont généralement soutenues par des capsules sans capsule. Les infections invasives, telles que la méningite, sont plutôt principalement causées par des capsules, en particulier de type b)
Le polysaccharide est obtenu à partir de la croissance de la souche bactérienne dans un milieu de culture synthétique et après activation avec du bromure de cyanogène et dérivatisation avec un espaceur hydrazide-adipique, il est couplé à l'anatoxine tétanique via une condensation carbamidique; après purification, le conjugué est adsorbé sur des sels d'aluminium puis lyophilisé en présence de lactose comme stabilisant. La conjugaison avec l'anatoxine tétanique est nécessaire pour conférer une antigénicité au polysaccharide car elle fait passer le polysaccharide de l'antigène T-indépendant à l'antigène T-dépendant.

Produit fini: les concentrés stériles absorbés sur l'aluminium de DT, PT, FHA, PRN et HBsAg et le composant trivalent d'IPV sont mélangés avec une solution stérile de chlorure de sodium et d'eau pour injection et ajoutés avec une solution stérile de 2-phénoxyéthanol.
Le 2-phénoxyéthanol est un agent antimicrobien et est ajouté au produit fini car la stérilisation finale par filtration du composant DTPa-HBV-IPV n'est pas possible et l'opalescence de la suspension pourrait masquer la contamination microbienne.