Le vaccin contre la diphtérie peut-il causer des blessures et/ou la mort ?

Le vaccin contre la diphtérie peut-il causer des blessures et/ou la mort ?

Le vaccin contre la diphtérie peut-il causer des blessures et/ou la mort ?

NOTE IMPORTANTE: Corvelva vous invite à vous informer en profondeur en lisant toutes les rubriques et liens, ainsi que les notices produits et fiches techniques des fabricants, et à vous entretenir avec un ou plusieurs professionnels de confiance avant de décider de vous faire vacciner ou de vacciner votre enfant. Ces informations sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas un avis médical.

L'article qui suit tente d'éclairer le vaste monde des effets indésirables, avec un regard particulier sur celui contre la diphtérie, mais nous vous invitons à lire tous les focus rapportés ci-dessous pour comprendre les autres enjeux connexes, comme le problème des vaccins multiples. , l'hypersensibilité à un ou plusieurs composés vaccinaux, le problème du SMSN et celui des adjuvants. La plupart des vaccins sur le marché sont produits, à des fins commerciales, dans des formulations souvent multiples, ce qui élargit considérablement le sujet des dommages causés par les vaccins.

L'Institute of Medicine (IOM) a reconnu qu'il existe une susceptibilité individuelle aux réactions aux vaccins pour des raisons génétiques, biologiques et environnementales, mais que les fournisseurs de vaccins ne peuvent pas prédire avec précision qui souffrira de complications avant l'administration d'un vaccin, de blessures ou de décès dus à vaccination.(1) Cependant, une personne qui a déjà eu une réaction grave à une vaccination ou qui souffre d'une maladie aiguë ou chronique doit se renseigner sur tous les risques potentiels associés à la vaccination et discuter de toute préoccupation avec un professionnel de la santé avant de recevoir un vaccin. tout autre vaccin.

Selon le CDC, les effets secondaires possibles du vaccin DTaP incluent :(2) Douleur, gonflement et rougeur au site d'injection; fatigue; irritabilité; fièvre; Perte d'appétit; Vomir; Pleurs continus pendant 3 heures ou plus ; Fièvre supérieure à 40,5 ° ; Gonflement de tout le membre vacciné ; Réaction allergique sévère; décès.

Selon le CDC, les effets secondaires possibles du vaccin Tdap incluent :(3) Douleur, rougeur et gonflement au site d'injection; Bourdonnement dans les oreilles, maux de tête;
Nausées, diarrhée, douleurs à l'estomac, vomissements ; Douleurs articulaires ; Fatigue; fièvre; Vertiges ou évanouissements ; Réaction allergique sévère; Décès.

Selon le CDC, les effets secondaires possibles du vaccin Td incluent :(4) Douleur, rougeur et gonflement au site d'injection; fièvre; fatigue; mal de tête; Nausées et vomissements ; Maux d'estomac; Bourdonnement dans les oreilles; Changements de vision ; Vertiges ou évanouissements ; Réaction allergique sévère; Décès.

En 1994, l'Institut de médecine des États-Unis (IOM) a signalé qu'il existait des preuves scientifiques convaincantes permettant de conclure que les vaccins contre le tétanos, le DT et le Td peuvent causer le syndrome de Guillain-Barré (SGB), y compris la mort, la névrite brachiale et la mort par anaphylaxie (choc ).(5) Cependant, en 2012, le comité de l'IOM a signalé qu'il y avait un manque de preuves pour soutenir ou rejeter une association causale entre le SGB et les vaccins contre le tétanos, l'anatoxine diphtérique et la coqueluche acellulaire.

Ce comité a également signalé le manque de preuves soutenant ou rejetant une association causale entre l'encéphalopathie, l'encéphalite, les spasmes infantiles, les convulsions, l'ataxie, l'autisme, l'encéphalomyélite aiguë disséminée (ADEM), la myélite transverse, la polyneuropathie inflammatoire chronique disséminée, la névrite optique, l'apparition de la sclérose en plaques chez adultes, rechute de sclérose en plaques chez l'adulte, rechute de sclérose en plaques chez l'enfant, syndrome myoclonique opsoclonique ou paralysie de Bell, et vaccins contre le tétanos, l'anatoxine diphtérique et la coqueluche acellulaire. Cependant, il y avait suffisamment de preuves pour étayer de manière convaincante une association entre l'anaphylaxie et les vaccins contre le tétanos, l'anatoxine diphtérique et la coqueluche acellulaire.(6)

En 2017, des chercheurs bissau-guinéens ont comparé les taux de mortalité des nourrissons vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche à germes entiers (DTC) entre trois et cinq mois avec ceux des enfants non encore vaccinés avec le vaccin DTC et ont constaté que toutes les causes les taux de mortalité étaient significativement plus élevés chez les nourrissons vaccinés avec le DTC que chez ceux qui n'avaient pas encore été vaccinés. Les chercheurs ont également noté que si le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) était administré en même temps que le vaccin DTC, les taux de mortalité toutes causes confondues diminuaient, mais restaient toujours significativement plus élevés que chez les enfants non vaccinés.(7)

Lorsque l'Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) du CDC a recommandé en octobre 2012 que toutes les femmes enceintes reçoivent un vaccin Tdap au cours de chaque grossesse, entre 27 et 36 semaines de gestation, il a reconnu qu'"il existe un risque théorique de réactions locales sévères"8 chez les femmes enceintes plus fréquemment vaccinées en raison de grossesses multiples rapprochées. L'ACIP, cependant, a également reconnu qu'aucune étude n'avait jamais examiné l'innocuité de l'administration du vaccin Tdap aux femmes enceintes lors de grossesses ultérieures, mais a déclaré qu'elle prévoyait de surveiller à la fois le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS) à l'avenir et la sécurité des vaccins. Datalink (VSD) pour évaluer les événements indésirables, les résultats défavorables de la grossesse maternelle et les résultats de l'accouchement.(9)

En 2018, l'ACIP a signalé que des études sur l'utilisation du vaccin DTPa pendant la grossesse n'avaient révélé aucun « problème de sécurité nouveau ou inattendu ».(10) mais il a admis que les études sur la sécurité de l'administration du vaccin DTC pendant la grossesse à intervalles rapprochés avec un autre vaccin contenant de l'anatoxine tétanique sont limitées.(11)

Cet article est résumé et traduit par National Vaccine Information Center.

Nous vous recommandons également de lire...

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.