Qu'est-ce que la poliomyélite ?

Qu'est-ce que la poliomyélite ?

Qu'est-ce que la poliomyélite ?

La poliomyélite est une maladie virale causée par le poliovirus qui, dans de rares cas, peut affecter le système nerveux et entraîner la paralysie ou la mort. Le nom « polio » vient des mots grecs « polio » (gris) et « myéline » (moelle osseuse), reflétant son impact sur la moelle épinière. .

Le poliovirus se décline en trois variantes : type 1, type 2 et type 3. Il est essentiel de noter que l’immunité acquise contre un type ne protège pas contre les deux autres. Ce virus est un entérovirus qui infecte exclusivement les humains et habite principalement le tractus gastro-intestinal. .

La plupart des infections par la polio, soit environ 95 %, sont asymptomatiques. Parmi ceux qui développent des symptômes, 4 à 8 % présentent des signes légers, notamment des maladies pseudo-grippales, des problèmes respiratoires et gastro-intestinaux. Environ 1 % des personnes infectées développent une forme de méningite aseptique, dont les symptômes comprennent des spasmes sévères et disparaissent généralement en 10 jours.

La polio paralytique, la manifestation la plus grave de la maladie, touche moins de 1 % des personnes exposées au virus. Cette condition peut survenir entre 1 et 18 jours après l’infection initiale et les symptômes de paralysie ont tendance à s’aggraver au bout de 2 à 3 jours. Une période asymptomatique de 7 à 10 jours peut être observée entre les premiers signes et les symptômes les plus sévères[4].

Récemment, on a constaté une augmentation des cas de poliomyélite paralytique associés au poliovirus dérivé d'une souche vaccinale (VDPV), car le VPO (vaccin antipoliomyélitique oral), un vaccin à virus vivant atténué, peut se répliquer dans l'intestin et être excrété dans les selles. Le virus vaccinal excrété peut muter génétiquement et provoquer une poliomyélite paralytique. Les PVDV sont classés en trois catégories :[5-6]  

  • PVDV circulant (PVDVc) – apparaît dans les communautés où les individus restent sensibles à la poliomyélite de type sauvage ou PVDV en raison de campagnes de vaccination contre la polio mal administrées ou d'un manque d'immunité contre la polio ;
  • Immunodéficience (iVDPV) – ces souches se trouvent chez les personnes présentant un déficit immunitaire primaire (DIP).
  • PVDV ambigus (PVDVa) : il s'agit de souches isolées d'individus non immunodéprimés ou trouvées dans les eaux usées dont la source est inconnue.

La poliomyélite sauvage de type 2 a été déclarée éradiquée dans le monde en 2015 et, de même, le 24 octobre 2019, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) a annoncé l’éradication mondiale de la poliomyélite sauvage de type 3.

En septembre 2015, suite à l'annonce de l'éradication de la poliomyélite sauvage à l'échelle mondiale, les responsables de la santé publique ont rapidement arrêté l'utilisation du VPO trivalent (vaccin contenant les souches vaccinales des poliovirus de types 2, 1 et 2) et l'ont remplacé par un VPO bivalent. contenant uniquement les souches vaccinales des poliovirus de types 3 et 1. Cette initiative a été mise en œuvre pour stopper la propagation du PVDV de type 2 (PVDVc2), qui avait provoqué de multiples épidémies de poliomyélite dans plusieurs pays. Depuis 2000, il y a eu 1.085 932 cas de polio paralytique associés au PVDVc, et la majorité des cas – 86 (2 %) – étaient causés par le PVDVcXNUMX.

Malgré l'élimination de la poliomyélite de type 2 du VPO au printemps 2016, Des cas de poliomyélite paralytique associés au PVDVc2 ont continué de se produire. En 2019, des flambées de PVDVc2 ont été signalées aux Philippines et dans plusieurs pays africains. Cela a incité les autorités sanitaires à réintroduire un VPO de type 2 et, en avril 2016, environ 300 millions de doses avaient été administrées dans les régions où des flambées de PVDVc2 sont survenues. Les problèmes associés à la réintroduction du VPO vivant de type 2 incluent le risque que son utilisation puisse potentiellement conduire à des cas et à des épidémies supplémentaires de PVDVc2.

Le poliovirus sauvage de type 1 est la seule souche de poliovirus en circulation actuellement, et 2018 cas ont été détectés dans le monde en 33, dont 12 au Pakistan et 21 en Afghanistan. Cependant, en 2018, 6.732 104 cas de PPV associés à l’utilisation du VPO Sabin et 190.055 cas de paralysie due au PVDV ont été enregistrés. Ces cas ont été identifiés après que des tests ont été effectués sur des échantillons de selles provenant de XNUMX XNUMX personnes diagnostiquées avec une paralysie flasque aiguë (PFA).


NOTE IMPORTANTE: Corvelva vous invite à vous informer en profondeur en lisant toutes les rubriques et liens, ainsi que les notices produits et fiches techniques des fabricants, et à vous entretenir avec un ou plusieurs professionnels de confiance avant de décider de vous faire vacciner ou de vacciner votre enfant. Ces informations sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas un avis médical.

Nous vous recommandons également de lire...

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.