Quelle est l'histoire épidémiologique de la coqueluche ?

Quelle est l'histoire épidémiologique de la coqueluche ?

Quelle est l'histoire épidémiologique de la coqueluche ?

Les données historiques indiquent que l'incidence et la gravité de la coqueluche avaient commencé à décliner bien avant l'introduction du vaccin. De 1900 à 1935, le taux de mortalité par coqueluche aux États-Unis et en Angleterre avait déjà diminué de lui-même, respectivement de 79 % et 82 %.(1)

Une étude publiée dans le Journal of Pediatrics, en relation avec des données de la Nouvelle-Écosse, a révélé que le vaccin à cellules entières ne semblait efficace qu'à 40-45 %.(2) bien qu'officiellement parlant de 63 à 91% et d'autres preuves indiquaient que l'immunité n'était pas maintenue et que la sensibilité à la coqueluche atteignait déjà 95% quelques années seulement après l'immunisation complète.(3)

Une étude de 2007 a révélé que cinq ans après que les adolescents ont reçu un vaccin de rappel, les niveaux d'anticorps contre la coqueluche étaient inférieurs à ceux d'avant le rappel et indétectables chez 28 % des sujets.(5) 

Le problème de l'efficacité du vaccin est connu depuis 1993 lorsqu'une épidémie s'est déclarée dans l'Ohio, 82 % des enfants ayant reçu plusieurs doses du vaccin.(6) et la même année, en Alberta, au Canada, 62% de ceux qui ont contracté la coqueluche avaient reçu des doses "appropriées" du vaccin.(7) En 1996, la même chose s'est produite dans le Vermont, un État ayant la couverture vaccinale la plus élevée des États-Unis (près de 97 % de tous les enfants de 19 à 35 mois étaient vaccinés) et en tout cas 74 % des enfants étaient tombés malades.(8)

Les choses en Europe n'étaient pas différentes, en 1996 il y avait une épidémie aux Pays-Bas et selon les chercheurs "nos résultats démontrent clairement que la coqueluche reste endémique aux Pays-Bas, avec des pics épidémiques, malgré la couverture vaccinale élevée" l'efficacité du vaccin avait déjà commencé, déclin en 1994 et 1995 alors que la couverture vaccinale était la plus élevée jamais enregistrée. Les experts ont déclaré qu'il pourrait y avoir "un décalage entre les souches en circulation et les souches vaccinales".(9)

A Chypre, la couverture vaccinale contre la coqueluche est passée de 48% en 1980 à 98% en 2003 et il y avait une grande épidémie et selon les experts "la plupart des cas concernaient des sujets vaccinés".(10)

En Israël, les cas de coqueluche ont été multipliés par seize entre 1998 et 2004 alors que "la couverture vaccinale contre la coqueluche est restée stable chez les enfants jusqu'à l'âge de 2 ans au cours de la dernière décennie". Des situations similaires ont été observées dans de nombreux autres pays comme les États-Unis, le Canada, la Hollande et la France.(11)

Le problème avec les vaccins contre la coqueluche est qu'ils peuvent protéger l'individu contre les complications de la maladie, bien que pour une période de temps limitée (2 à 5 ans).(12 -13) mais ils n'empêchent pas l'infection ni ne semblent ralentir la circulation de la bactérie. Par exemple, certains babouins vaccinés dans une étude de 2014 se sont avérés porteurs de la bactérie elle-même.(14)

Diverses études(15) ont certifié que les souches de coqueluche changent à la suite des campagnes de vaccination, permettant ainsi à la bactérie de continuer à se propager, notamment pour les nouvelles souches plus virulentes, 

En 2015 le magazine BMC Medicine(17) a publié une étude selon laquelle les personnes vaccinées, même asymptomatiques, sont capables de propager la maladie.

Les conclusions d'une étude publiée dans Vaccine en 2017 sont également très claires(18): "La coqueluche n'est pas encore maîtrisée dans certains pays et… même la vaccination des femmes enceintes ne pourra pas contrôler la coqueluche"

Vaccins: A Guide to Informed Choice par Neil Z. Miller (Auteur) et Claudia Benatti (Traductrice)
Éditions Terra Nuova, 2018


Voyons maintenant quelques statistiques :

Tendances de la coqueluche aux États-Unis

https://www.cdc.gov/pertussis/surv-reporting.html

statistiques sur la coqueluche 1

 

Épidémiologie de la coqueluche en Italie : tendances de la maladie au cours du siècle dernier

Rapports de surveillance et d'éclosion, Gonfiantini et al. 2014 octobre 9;19(40):20921. est ce que je: 10.2807/1560-7917.es2014.19.40.20921.

statistiques sur la coqueluche 1

statistiques sur la coqueluche 1


Vaccination et contrôle de la coqueluche en Angleterre et au Pays de Galles, 1957 à 2012 : un examen historique

Amirthalingam G, Gupta S, Campbell H. Immunisation et contrôle de la coqueluche en Angleterre et au Pays de Galles, 1957 à 2012 : une revue historique. Surveillance européenne. 2013;18(38):pii=20587. Disponible en ligne: http://www.eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=20587

statistiques sur la coqueluche 1

NOTE IMPORTANTE: Corvelva vous invite à vous informer en profondeur en lisant toutes les rubriques et liens, ainsi que les notices produits et fiches techniques des fabricants, et à vous entretenir avec un ou plusieurs professionnels de confiance avant de décider de vous faire vacciner ou de vacciner votre enfant. Ces informations sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas un avis médical.

Nous vous recommandons également de lire...

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.