Italian Italiano

Notre bataille scientifique - programme 2018-2019

Notre bataille scientifique - programme 2018-2019

Si notre programme scientifique vous semble cohérent, JOIGNEZ-VOUS OU FAITES UN DON. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez nous soutenir. Vous pouvez nous apporter votre soutien même si vous n'êtes pas Vénétien car nos projets ont un écho national et l'objectif est commun. Chaque euro sera destiné à détruire ce système malade et chaque gramme d'énergie ne visera qu'à contrer toute obligation. Nous avons toujours été pour la vaccination et la liberté thérapeutique!

Pendant des décennies, Corvelva a mené des activités de diffusion, de recherche et de dialogue avec les autorités politiques dans la plus grande transparence, dans le but de soutenir la liberté de choix dans tous les domaines de la santé, et en particulier dans le domaine des vaccinations.

Corvelva a réalisé diverses actions à fort impact social, dans le cadre des vaccinations pédiatriques, dont la liberté de choix de 2008 à 2017.
En 1999, après 6 rencontres avec le ministre de la Santé, il a conduit à l'approbation du décret présidentiel 355 pour l'accès à l'école pour les enfants jamais vaccinés. Il a activement collaboré avec le CONDAV pour l'approbation de la loi 229 d'indemnisation équitable en faveur des personnes touchées par le vaccin. Son activité de vulgarisation et le soutien apporté aux blessés sont également bien connus comme sa mission principale.

Dans cette perspective de travail, grâce à la contribution des cotisations et des dons des membres (rappelez-vous que nous opérons uniquement dans la région de la Vénétie et donc très limitée), Corvelva a eu l'opportunité de démarrer divers projets de recherche dans les années 2017-2018; projets en discussion depuis des années, mais jamais démarrés par manque de fonds. Souvent, trop souvent, le caractère qui nous distingue nous a limité à divulguer nos projets. Cela s'est produit d'une part en raison de notre désintérêt total pour les «applaudissements» (nous avons toujours considéré qu'il était plus important de faire que de dire), d'autre part en raison de l'expérience qui nous amène à savoir que des choses importantes doivent être protégées contre d'éventuelles attaques, tant que vous pouvez le faire.

Cependant, nous voulons énumérer ici ce que, entre l'année 2017 et l'année 2018, nous avons fait et ce que nous avons commencé ou l'intention de lancer pour contrer non seulement la loi 119, mais l'ensemble du calendrier qui prévoit obligatoire comme moyen viable dans le secteur de la santé. Corvelva ne se résout pas, tout ce qui n'est pas la liberté de choix pour nous, c'est "l'air frit". Il en va de même pour tous les "changements" au 119, qui ne feraient qu'atténuer certains de ses aspects: cela va très bien comme apéritif, mais la bataille doit être, pour nous, contre l'obligation entièrement et pour la reconnaissance de ces vérités scientifiques. qu'aujourd'hui nous voyons nié jusqu'au bout.


1.0 Etude des composants des vaccins
Cette ligne de recherche a été lancée à la suite de plusieurs recherches internationales (voir les études du Dr Deisher, du Dr Lee, du Dr Montanari et du Dr Gatti, etc.) qui ont démontré le manque de transparence concernant la qualité des vaccins, et à la suite de la publication récente du rapport final de la Commission d'enquête sur l'armée, qui met en évidence la présence de contaminants administrés en doses cumulées, pour lesquels ni la limite maximale tolérée n'est connue, ni la toxicité après administration pour par voie intramusculaire chez l'adulte et l'enfant (voir la réponse de l'EMA à la question sur les limites maximales tolérées pour les composants présents dans les vaccins de l'hon. Catalano Ivan).

Les recherches qui seront traitées ci-dessous sont effectuées dans des centres de recherche italiens et internationaux et en collaboration avec des professionnels spécialisés, sur lesquels Corvelva entend maintenir la confidentialité jusqu'à la publication des résultats, à l'exception des personnes directement impliquées dans les projets eux-mêmes.

Cette étude comprend plusieurs sous-projets tels que:

1.1 Analyse qualitative et quantitative des contaminations biologiques (ADN humain et animal, virus, bactéries, champignons ect ...)
DANS LA PHASE DE CONCLUSION. Cette recherche a débuté en 2017 et est sur le point de s'achever sous peu. Les résultats préliminaires confirment la présence de contamination en quantités nettement supérieures à la limite imposée par l'EMA et la FDA. L'équipe de recherche qui le réalise fait partie d'un centre international aux compétences très avancées dans le domaine du séquençage génétique.
La détermination qualitative et quantitative de ce type de contamination est d'une importance fondamentale, car aucun seuil n'est acceptable pour le matériel biologique autre que l'antigène dans un médicament administré dans la petite enfance.
CHRONOMÉTRAGE: en voie d'achèvement
COST: Moyen-haut

1.2 Analyse qualitative et quantitative des contaminations chimiques
Cette étude est en discussion avec un centre international, le plan est de la démarrer plus tard dans l'année. Cette recherche est particulièrement coûteuse car elle nécessite le soutien de spécialistes de plusieurs branches de chimie et microbiologie et de plusieurs laboratoires hautement qualifiés, c'est pourquoi l'enquête sur ces types de contaminations dépendra exclusivement des fonds disponibles au moment de la signature du contrat.
CHRONOMÉTRAGE: commencer en 2018
COST: Haut

1.3 Etude épidémiologique de la base de données fournie par le parquet de Padoue sur les missionnaires et non-missionnaires militaires
Cette recherche est actuellement en cours et a débuté avec la collaboration d'une équipe d'épidémiologistes / statisticiens cliniques, qui ont offert leur expertise pour poursuivre le travail présenté à la Commission d'enquête parlementaire. L'objectif est de déterminer l'incidence réelle (ou aussi précise que possible) des cas de maladie dans la population militaire, missionnaire et non missionnaire; malgré la réalité inquiétante des dommages (à la fois du vaccin pour les non-missionnaires et de multiples facteurs toxiques pour les missionnaires), les données présentées à la Commission n'avaient pas encore été traitées d'un point de vue statistique pour déterminer l'étendue des dommages. Corvelva a également largement soutenu la divulgation des résultats de la commission d'enquête et la campagne d'information de l'hon. Catalano Ivan et a l'intention de financer tous les projets que la commission d'enquête a laissés en suspens afin de confirmer les résultats de la commission elle-même.
CHRONOMÉTRAGE: en voie d'achèvement
COST: Moyen

1.4 Commission d'enquête parlementaire sur l'uranium appauvri
Corvelva a depuis longtemps décidé de financer tous les projets visant à confirmer les résultats du rapport final de la Commission. Nous avons alloué de grandes quantités de capitaux à ce projet et nous avons prévu une série de sous-projets que, pour des raisons de sécurité, nous ne répertorierons pas avant leur départ.
CHRONOMÉTRAGE: commencé en 2018 et à suivre
COST: Variable


2.0 Collecte de données anamnestiques pour la création d'une base de données de jamais vaccinés contre vaccinés
Cette recherche est divisée en plusieurs sous-projets aux objectifs multiples. L'objectif principal est la création d'une base de données statistiquement significative sur les personnes jamais vaccinées et sur les personnes endommagées et non vaccinées.

Le sous-projet récemment lancé concerne l'étude suivante:

2.1 Collecte de données anamnestiques sur l'état du vaccin et les titrages d'anticorps vaccinaux
Jusqu'à présent, l'objectif était de créer une plateforme de collecte de données à grande échelle; l'étude pilote a été réalisée et n'a pas donné les résultats escomptés, faute de données exploitables. Cette étude est née de la nécessité de répondre à la question concernant l'efficacité des vaccins administrés, et l'état de la vaccination naturelle chez les enfants jamais vaccinés, comme on le sait et ne nécessite pas de démonstration que la couverture vaccinale ne coïncide pas avec la vaccination (i.e. développement d'anticorps).
Il ne faut pas oublier que la vaccination vaccinale à son tour ne coïncide pas avec la protection contre la maladie pour laquelle elle est vaccinée, car les vaccins sont convenablement modifiés, même génétiquement, pour être immunogènes (différemment de l'agent infectieux) mais non infectieux , contrairement à la maladie naturellement contractée qui conduit à la formation d'anticorps protecteurs souvent à vie. À cet effet, la comparaison entre le degré d'immunisation dans la population vaccinée et le degré d'immunisation protectrice naturelle dans le jamais vacciné, devrait permettre une plus grande clarté sur l'utilité réelle des vaccinations, par rapport à l'immunisation naturelle. Il convient de souligner qu'à ce jour, cette étude, d'une grande importance, n'a jamais été développée auparavant, ni au niveau national ni au niveau international.
Pour démarrer cette étude, une équipe de travail a été mise en place qui fait appel à la collaboration de médecins spécialistes, un statisticien clinicien propriétaire de la plateforme, des experts informatiques et de la vie privée pour le traitement des données conformément à la nouvelle législation européenne. Corvelva a quitté le projet après avoir contribué, nous le croyons de manière substantielle, à son lancement (non seulement sur le plan économique mais aussi sur le plan opérationnel pour soutenir chaque phase de la start-up).

CHRONOMÉTRAGE: projet suspendu
COST: 10.000 €.

Ce projet a nécessité un fort engagement de ressources humaines et par conséquent de fonds pour la maintenance de la base de données, un engagement que Corvelva ne croyait plus pouvoir maintenir.

2.2 Etude comparative de l'état de santé entre vaccinés et jamais vaccinés
L'évaluation de l'incidence des pathologies certifiées dans les deux groupes représentatifs est au cœur de ce projet. Son développement dépendra exclusivement de la possibilité de le financer. Il n'est pas nécessaire de souligner la grande importance de cette étude, proposée par divers groupes de recherche au niveau international, mais n'a jusqu'à présent jamais abouti à des conclusions définitives (ou à des résultats préliminaires statistiquement significatifs)

CHRONOMÉTRAGE: commencer probablement en 2019
COST: Haut


En plus de ces projets purement de recherche, Corvelva a soutenu et soutient toujours avec transparence d'intention (c'est-à-dire dans le but de connaître la vérité scientifique et non la science de la propagande) l'analyse de la littérature scientifique, par des chercheurs de divers pour effectuer une information correcte sur l'efficacité et la sécurité des vaccins, sur la liberté de choix thérapeutique et sur la protection de l'environnement.

En particulier, il a soutenu le travail du dr. Puliyel et ses publications, d'une grande pertinence scientifique. Cela l'a fait directement, en coopérant et en soutenant financièrement les chercheurs italiens qui ont physiquement envoyé au dr. Puliyel les données découvertes par le PSUR de GlaxoSmithKline.
Il a financé la publication du livre par le prof. Bellavite.
Il a financé les recherches de l'Institut Ramazzini sur le danger des glyphosates.
Il a financé des publications scientifiques individuelles afin d'informer également le monde académique, par exemple celui du dr. Franchi.
Il a financé la publication d'articles académiques spécifiques dans des revues non spécialisées.

En outre:
Il a mis à la disposition de l'administration publique des moyens juridiques pour défendre les membres de diverses situations (notamment l'année dernière en milieu scolaire)
Il a réalisé des campagnes d'information de nature et d'entités diverses (affiches, pages publicitaires, dépliants, web)
Il a soutenu certaines organisations qui contribuent à la diffusion des initiatives de liberté

Ces dernières années, un autre sujet que nous avons abordé concerne les enfants ayant des problèmes de post-vaccination. L'auteur Coulter définit les «lésions cérébrales minimales» et ce sont ces enfants qui ont des problèmes d'apprentissage, une hyperactivité et le gros problème de l'autisme. Tous les traitements qui ont été proposés ont été évalués par nos soins et pour le moment nous n'avons pas trouvé de thérapie curative, nous sommes actuellement en contact avec un centre qui expérimente une nouvelle technique et nous vous informerons si les résultats sont intéressants. à cet égard, nous rappelons qu'au cours des 10 dernières années, 55.000 XNUMX enfants ont été psychiatrisés en Vénétie. Vous avez bien lu, le nombre et qui a ces problèmes à la maison a une vie très difficile.

Cette activité nécessite un engagement important de plusieurs personnes, qui travaillent sur une base volontaire, mais qui ont encore besoin d'être soutenues dans les dépenses pour mener à bien leur activité de qualité pour un service d'utilité publique.

La loi 119 qui impose l'obligation de vaccination sur la base de la couverture vaccinale et affirme comme une vérité incontestable que les vaccins sont des médicaments sûrs et efficaces, ne se reflète pas dans la réalité qui parvient quotidiennement à Corvelva en témoignage d'un nombre croissant de parents qui témoignent les dommages causés par les vaccins, non reconnus par la communauté scientifique comme considérés comme statistiquement non significatifs, auxquels l'association a toujours donné sa voix et son aide sous diverses formes, tout d'abord le dialogue avec les forces politiques pour reconnaître l'importance de la protection ces familles et de défendre le droit constitutionnel inviolable à la liberté de choix.

À cette fin, Corvelva ne réalise que des programmes de travail qui reposent sur le même principe exprimé par les parents vénitiens avant 2008: demander une liberté totale de vaccination en apportant une documentation scientifique incontestable attestant du principe de précaution.
Si, avec les Vénitiens, il a réussi à instaurer la liberté de vaccination en Vénétie, il ne l'a pas fait en faisant des compromis.

Nous vous demandons de continuer à être à nos côtés dans cette bataille, rejoindre ou donner est un geste de soutien qui peut faire la différence dans la réussite de nos intentions.

La liberté de choix thérapeutique, le seul objectif de Corvelva.

merci

Image(s)

Newsletter

N'oubliez pas de confirmer votre abonnement avec le lien que vous trouverez dans les e-mails que nous vous avons envoyés

0
Partages

Êtes-vous intéressé?

Suivez-nous également sur nos canaux sociaux ...

0
Partages