Vaccinegate: MRC-5 contenu dans Priorix Tetra - Séquençage complet du génome

Vaccinegate: MRC-5 contenu dans Priorix Tetra - Séquençage complet du génome

Ces dernières analyses ont été rendues possibles grâce à la contribution active des associations françaises Association Liberté Informations Santé (ALIS), Ligue nationale pour la liberté des vaccinations (LNPLV) et l'Association australienne Réseau australien des risques de vaccination (AVN), que nous remercions.


Le séquençage de nouvelle génération est devenu l'outil préféré pour une analyse approfondie dans le domaine de la biologie et des sciences médicales, en particulier celles de haute précision. Grâce à ces outils, nous pouvons aborder de manière plus moderne et complète un certain nombre d'applications telles que le séquençage de novo, les études métagénomiques et épigénomiques, le séquençage de transcriptome et le re-séquençage du génome.

Ce dernier (re-séquençage) est largement utilisé dans le domaine humain, à la fois à des fins de recherche et de diagnostic et se compose de NGS - Next Generation Sequencing d'un génome unique entier, pour cartographier les mutations de nucléotides simples (SNP), les insertions et les suppressions de plus ou des séquences moins longues qui se sont produites à certains endroits du génome, et des variations dans le nombre de copies de parties / gènes génomiques (CNV, Copy Number Variants).

Cette procédure permet de comprendre le mécanisme de développement de certaines pathologies, afin d'identifier les orientations d'un futur traitement clinique comme dans le cas du cancer par exemple. En effet, par cette méthode, le patrimoine génétique d'un patient atteint de cancer peut être entièrement décodé dans les tissus normaux et cancéreux, ce qui nous permet de comprendre ce qui a changé exactement au sein du génome et, si possible, comment intervenir avec des mesures ciblées.

La procédure de re-séquençage nécessite que l'ADN d'un individu soit mécaniquement divisé en fragments de petite dimension (400-500 paires de bases) et que des parties d'ADN artificiel nommées adaptateurs soient liées à ces fragments; des adaptateurs permettent de lier les fragments d'ADN humain à une surface de verre sur laquelle s'effectue la lecture des bases (A, C, G, T). La lecture des paires de bases d'ADN se fait par des réactions chimiques, à savoir l'incorporation de nucléotides marqués par des molécules fluorescentes. Les millions de séquences (lectures) ainsi obtenues sont ensuite cartographiées sur le génome humain de référence par un logiciel spécifique et toutes les variantes sont identifiées en comparant le génome analysé au génome de référence.

Cette même procédure a été réalisée sur le génome humain dans Priorix® Tetra lot n. A71CB256A, génome appartenant à la lignée cellulaire MRC-5 (d'origine fœtale); le travail a été réalisé par une entreprise aux États-Unis, qui s'occupe régulièrement de l'analyse de séquençage du génome humain. *

* le nom du laboratoire qui a effectué l'analyse sera inclus dans la prochaine plainte formelle que nous déposerons auprès du procureur de Rome et auprès des autorités réglementaires italiennes et européennes. Les associations qui déposent l'analyse financée par Corvelva seront également tenues au courant de ces résultats choquants. Nous ne nions pas que nous nous sentons, en particulier en tant que parents, affligés par ces résultats que nous rapportons - comme si ce que nous avions découvert jusqu'à présent n'était pas suffisant pour nous inquiéter.


Resultats

Le génome humain de référence s'est avéré correspondre à 99.76% des lectures de l'ADN du vaccin, ce qui signifie presque dans son intégralité. L'ADN fœtal humain présenté dans ce vaccin est un génome entier unique, ce qui signifie que le vaccin contient de l'ADN génomique avec tous les chromosomes d'un individu masculin (en fait, MRC-5 provient d'un fœtus masculin).

Ci-dessous, les résultats d'analyse de différents types de variantes par rapport au génome humain de référence.


Variante mononucléotidique (SNP - polymorphisme mononucléotidique) et insertions / suppressions courtes (InDels)

Les variantes de bases uniques d'ADN (SNP) sont des polymorphismes, ce qui signifie des mutations du matériel génétique d'un seul nucléotide.

Les «InDels» sont plutôt de petites insertions et suppressions de moins de 50 pb de longueur et constituent une classe différente de variantes génomiques dans le génome humain.

Dans le génome humain du vaccin, 3.6 millions de SNP ont été identifiés (dont 98.31% sont déjà signalés dans la base de données publique dbSNP et 61.805 nouveaux, ce qui signifie original dans cet ADN) et environ 804.000 89.42 InDels (dont 85.106% ont déjà été signalés dans dbSNP et XNUMX nouveau).

La quantité de SNP est conforme à ce qui a été rapporté dans la littérature sur / dans le "génome humain typique", alors que le InDels se traduit par une quantité plus élevée par rapport à ce qui a été rapporté par "The 1000 Genomes Project Consortium" à savoir 800.000 600.000 contre XNUMX XNUMX .


CNV (Copy Number Variants) et SV (Structural Variants)

Les variantes du nombre de copies (CNV) sont des variantes génomiques en raison des variations du nombre de copies de fragments relativement gros (plus de 50 pb) entre les génomes individuels. Il existe deux types de CNV: type "gain" (gain de copies) et type "loss" (perte de copies). 218 CNV ont été détectés dans le génome de la vaccination humaine, dont 82 «gain» (couvrant une partie du génome d'environ 6.9 millions de paires de bases) et 136 CNV de type «perte» (couvrant une partie du génome d'environ 70 millions de bases).

Comme décrit par le 1000 Genomes Project Consortium dans «Une référence mondiale pour la variation génétique humaine (Nature, vol. 526, 10 oct. 2015)», un génome humain typique contient de 2,100 2,500 à XNUMX XNUMX grandes variantes, notamment:

  • 1,000 grandes suppressions
  • 160 variantes en nombre d'exemplaires (CNV)
  • 10 inversions

Qui, ensemble, affectent les 20 millions de bases de la séquence, compte tenu des insertions également.

Comme pour les INDEL courts, même dans le cas d'insertions et de suppressions importantes, le génome du vaccin n'est donc pas conforme à un génome humain "normal", étant beaucoup plus "réarrangé" qu'un génome d'une personne ordinaire.


Vision circulaire du génome (intrigue circulaire)

Une représentation graphique du génome du vaccin appelé "intrigue circos" (couramment utilisé pour représenter un génome reséquencé) est présentée ci-dessous, aux côtés d'une autre représentant un génome reséquencé à partir d'ADN extrait du sang d'un individu sain - génome "normal" :

corvelva mrc5 4


Signification des cercles concentriques

corvelva mrc5 2

7) L'anneau le plus central représente l'inférence SV (Variantes structurelles) dans les régions d'exon et d'épissage. TRA (orange, translocations), INS (vert, insertions), DEL (suppressions, gris), DUP (duplications, rose) et INV (inversions, bleu).

6) le sixième cercle représente l'inférence CNV (variantes du nombre de copies). Le rouge signifie que les séquences d'ADN gagnent et le vert signifie la perte.

5) Le cinquième anneau représente la proportion de SNP en homozygotie (orange) et hétérozygotie (gris) dans la disposition d'histogramme.

4) Le quatrième anneau (vert) représente la densité SNP dans la disposition du diagramme de dispersion.

3) Le troisième anneau (noir) représente la densité INDEL dans la disposition du diagramme de dispersion.

2) Le deuxième anneau (bleu clair) représente les lectures couvrant la disposition de l'histogramme.

1) Le cercle externe (le premier cercle) est le nombre de chromosomes.

Une comparaison approximative peut également être faite entre l'ADN fœtal et l'ADN des cellules HeLa, la lignée cellulaire immortalisée utilisée également pour produire le vaccin contre la polio.

corvelva mrc5 5

Veuillez noter que les translocations de cellules HeLa représentées dans le diagramme de circos par les lignes du noyau, sont référées à l'ensemble du génome (d'où la partie codante et non codante), tandis que dans le cas des cellules de vaccination fœtale, elles se réfèrent uniquement aux gènes codants .

Il n'est pas nécessaire d'être un scientifique pour comprendre des circos, simplement en un coup d'œil, que le génome du vaccin n'est pas un génome qui peut être défini comme "normal". Les lignes oranges entrelacées au centre des circos, moins nombreuses dans l'anneau correspondant du génome «normal», ont déjà un sens à l'anomalie de ce génome.


Analyse de variantes dans les gènes du cancer

L'analyse sur les variantes SNP, InDels, CNV, SV sur 560 gènes choisis car impliqués dans différentes formes de cancer humain montre la présence de nombreuses variantes "originales", c'est-à-dire qu'elles ne sont même pas présentes dans les bases de données publiques, donc sont inconnu dans la littérature. En d'autres termes, des modifications importantes de gènes connus pour être associés à diverses formes tumorales ont été identifiées, pour tous les 560 gènes vérifiés; en outre, il existe des variantes dont les conséquences ne sont pas connues, mais qui affectent cependant les gènes impliqués dans l'induction du cancer humain.


Conclusion

L'ADN génomique humain contenu dans le lot de vaccin Priorix. n. A71CB256A est évidemment anormal, présentant des incohérences importantes par rapport à un génome humain typique, c'est-à-dire celui d'un être humain en bonne santé. Il existe plusieurs variantes inconnues (non répertoriées dans les bases de données publiques) et certaines d'entre elles sont localisées dans des gènes impliqués dans le cancer. Ce qui est également apparemment anormal, c'est l'excès de génome qui montre des changements dans le nombre de copies (CNV) et les variantes structurelles (SV), telles que les translocations, les insertions, les suppressions, les duplications et les inversions, dont beaucoup impliquent des gènes.

La contribution potentielle des nombreuses variantes (non présentes dans la littérature scientifique et dans les bases de données publiques) au phénotype des cellules utilisées pour la croissance des virus vaccinaux n'est pas connue.


À l'intérieur du PDF, vous trouverez toutes les informations liées également aux implications pour l'accueil et la correspondance avec l'EMA.


Télécharger: CORVELVA-MRC-5-contenait en Priorix-Tetra-complète du génome séquençage